Constat de la société civile : Perte alarmante du sens patriotique


La société civile reste fidèle aux valeurs identitaires du peuple malgache qui sont les principes fondamentaux de la Charte des organisations de la charte commune des organisations de la société civile. La  Plate-Forme Nationale des Organisations de la Société Civile de Madagascar (PFNOSCM) reste extrêmement soucieuse de l’écart grandissant entre l’idéal d’un Madagascar, une Nation libre et développée, avec une population jouissant d’un bien-être mérité, qui avait motivé et alimenté la conscience patriotique et altruiste de nos anciens dans leur rude combat indépendantiste, et la perte ahurissante ou alarmante, c’est selon, du sens patriotique au niveau de la plupart des citoyens et surtout de plusieurs responsables en dehors et dans l’administration publique dans toute sa hiérarchie qui, profitant de leurs positions, foulent aux pieds les intérêts communs au profit d’intérêts particuliers, pour les uns avec la complicité de certaines grandes puissances ou des compagnies étrangères. Ainsi, sont-ils dans une compétition morbide d’enrichissement souvent illicite, où règnent et culminent corruption, abus de pouvoir, prébende, conflit d’intérêt, trafics illicites en tout genre, conflit de siège pour avoir le contrôle des richesses naturelles et des patrimoines du pays, règlements de compte…, et ce, dans l’impunité totale !

Conflits politiques. La PFNOSCM fait ainsi appel à la conscience patriotique et citoyenne de tout un chacun, car seule la préservation de l’intérêt supérieur de la Nation, la sauvegarde de la terre léguée par nos ancêtres, la résolution de manière définitive des conflits politiques, le respect de l’Etat de droit et de la démocratie participative, des libertés et des droits fondamentaux de manière inclusive, une alternance démocratique saine, la protection et la gestion rationnelle de nos richesses permettront à Madagascar de sortir définitivement de la pauvreté, et connaître un décollage économique pouvant profiter à l’ensemble de la population malgache et les générations futures. Avant de conclure que c’est seulement ainsi que nous pourrions donner un sens noble et digne à la célébration de chaque 26 juin.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.