SMM : Fin de la grève ce jour, nouvelle décision dans une semaine

Le SMM pourrait prendre dans une semaine de nouvelles mesures dans le cadre de ses revendications.

Après une semaine de grève, les magistrats devraient reprendre leur travail à partir de demain.

Le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) termine aujourd’hui sa grève qui a duré une semaine, du 11 au 18 juillet. La grève observée par les magistrats dans tout Madagascar a paralysé l’appareil judiciaire malgré le fait que les autres corps concernés par le fonctionnement de la Justice, pour ne citer  que les greffiers, aient continué d’assurer leur travail. Les magistrats devraient donc reprendre leur travail à partir de demain. Hier, des dirigeants du SMM se sont réunis en vue de la mise en place d’une commission tripartite qui sera composée de représentants de la Primature, de représentants du ministère de la Justice et ceux du Syndicat des Magistrats de Madagascar. Comme il aurait été convenu lors de la rencontre du bureau du SMM avec le premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier, cette commission aura pour mission de trouver des réponses aux revendications des magistrats qui consistent en la restauration d’une Justice indépendante et non-corrompue. A rappeler que le SMM milite surtout contre l’intervention ou l’ingérence des dirigeants politiques dans les affaires judiciaires.

Grève illimitée. La fameuse commission tripartite aura une semaine à partir de sa mise en place pour présenter les résultats de ses travaux. Dès hier, à l’issue d’une réunion d’un petit comité au sein du Syndicat des magistrats de Madagascar, on a appris qu’une nouvelle décision aura été prise si la commission tripartite n’arriverait pas à trouver des réponses adéquates. Cette nouvelle décision pourrait aller jusqu’à l’observation d’une grève illimitée qui serait fatale pour la Justice malgache. En tout cas, si le SMM décide d’arrêter sa grève à partir de demain, ce n’est pas parce qu’il abandonne son combat. « C’est pour donner la chance de réussite à la concertation avec la Primature te le ministère de la Justice. Les magistrats ne veulent pas être responsables de l’éventuel échec de ce dialogue», a précisé hier un membre du bureau du SMM. Et ce dernier de répondre à leurs détracteurs : « Contrairement au communiqué du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions, la grève des magistrats a été suivie à presque 100% au niveau de toutes les juridictions de Madagascar. »

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.