Qui sont nos hommes politiques ? Samihery Yves Ralay : « Ne jamais oublier le lieu d’où on vient »



Jacaranda
Samihery Yves Ralay, le jeune Maire de Marolambo. (Photo fournie)

Il est tout jeune mais occupe pourtant une place importante dans la vie de la Commune Rurale de Marolambo. Il s’agit de Samihery Yves Ralay, le Maire – justement – de ladite commune laquelle connait un quotidien déshérité et moins radieux.

En dépit de cette fatalité, le Maire de Marolambo continue de diriger sa commune la tête haute. Samihery Yves Ralay est un homme marié et est l’heureux père de quatre enfants dont trois filles. C’est un être qui adore la lecture. C’est même un de ses divertissements favoris. Son statut oblige ! A part son accointance avec les livres, le maire a également un petit faible pour le ballon rond. « J’aime beaucoup le football », assure-t-il. Mais ce qui différencie Samihery Yves Ralay de ses pairs, c’est son rêve de devenir polyglotte. C’est un grand passionné de langues vivantes et non pas la langue de… bois. « Les langues française et anglaise sont celles que je maîtrise bien actuellement. Par ailleurs, je m’y connais un peu en allemand et je m’initie aux langues italienne et portugaise », dévoile-t-il humblement. Mais cela ne lui suffit pas. Apprendre fait partie de son fonctionnement.

Très jeune. Samihery Yves Ralay a eu son baccalauréat en 2003, à l’âge de 18 ans. Quand il a ouvert la porte des études supérieures, la Gestion est la filière sur laquelle il est tombé amoureux. Puis, il a décidé d’enseigner à Betampona, toujours à Marolambo. D’ailleurs, il aime enseigner. A l’âge de 25 ans, Samihery Yves Ralay effleure la politique en étant le coordinateur d’un parti politique lors des élections communales. Ayant acquis quelques expériences, il a décidé de s’envoler de ses propres ailes en mettant le cap sur la Mairie de Marolambo. A 30 ans, il y est élu sous la bannière du parti au pouvoir, le HVM. « Le feu député Levao Nitadiavana a largement contribué à mon élection tout comme les autres maires HVM du district », confie-t-il.

Ambitieux. A côté de la lecture, du football, des langues vivantes et de toutes ses activités du quotidien, Samihery Yves Ralay est avant toute chose, un jeune homme engagé et ambitieux. Malgré les difficultés qui pèsent sur sa commune, baisser les bras est loin d’être une option pour lui. « Trop ambitieux quand on pense que Marolambo se trouve au milieu de nulle part », affirme-t-il. Par rapport à ce problème, il a misé sur l’agriculture et est formellement dévoué pour la cause environnementale. « J’oriente mon action sur le développement agricole, surtout les cultures de rente. En même temps, je m’engage beaucoup pour l’environnement et je lutte contre la culture sur brûlis », décrit le maire. En étant jeune, il abandonne les pratiques antiques et trouve que les innovations sont à mettre sur le devant. « Je vise la modernisation des matériels utilisés dans nos bureaux et l’accès aux soins de tout un chacun », décrit-il.

Le cri d’alarme. Mais ce jeune maire, las du développement qui tarde à venir, veut l’accélérer justement. « L’enclavement triomphe toujours car Marolambo est oublié le plus souvent par les dirigeants, les partenaires techniques et financiers. Donc aucun investisseur n’ose y réaliser un projet », déplore-t-il avant de poursuivre que « neuf fois sur dix, on nous refuse des projets ». A cet effet, Samihery Yves Ralay laisse un message, un appel aux natifs de Marolambo « à se souvenir du lieu d’où ils viennent car le développement est un devoir de tout un chacun ». Par ailleurs, les compatriotes et les étrangers peuvent avoir un aperçu du développement progressif de la commune sur la page facebook  « Fampivoarana an’i Betampona/-Marolambo ».

Aina Bovel

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.