Association « Mpanarato Miray Ambalambalamanga » : Une plainte au parquet a été déposée contre l’Armée de mer française !

Les épaves des boutres des pêcheurs (Photo fournie)

« Coups et blessures volontaires, violence et voie de fait, tortures, meurtres avec préméditation et non-assistance à pêcheurs en danger ». Ce sont les principales infractions transcrites dans la plainte déposée par les pêcheurs malgaches, surpris en train de pêcher dans la mer territoriale de Juan de Nova, et qui, par la suite, ont été victimes d’agression émanant de l’Armée de mer française. D’après les explications que nous avons reçues, la plainte a été déposée lundi dernier auprès du parquet du Tribunal de Première Instance de Mahajanga par l’association « Mpanarato Miray Ambalambalamanga » Antanimasaja. Et pour cause, l’armée de Mer française aurait commis des infractions (suscitées) à l’endroit de certains membres.

Dédommagements. D’après ces faits, force est de reconnaitre que la France surveille bien les îles éparses. Non seulement, la présence des forces marines y est permanente mais aussi et surtout, ces dernières restent vigilantes par rapport aux pêches interdites dans les mers de ces îles. Pour ce faire, elles utilisent des méthodes manu militari. « Les forces marines françaises passent à tabac, confisquent les outils des pêcheurs malgaches, jettent les moteurs des pirogues, le GPS, la nourriture dans la mer. Après elles leur disent de rentrer », raconte notre source. « Des pêcheurs ont même rendu l’âme », continue cette dernière. Face à ce non-respect des droits humains, pour reprendre leurs termes, les familles des pêcheurs décédés et ceux qui ont été dépourvus de leurs activités recommandent que des enquêtes soient diligentées. Par ailleurs, ils exigent des dédommagements à leur endroit.

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. c’est un crime d’agression contre le peuple Malagasy et une violation grave a la souverainete de l’Etat.

  2. c’est une crime d’agression contre le peuple Malagasy et une violation grave a la souverainete de l’Etat.

  3. Le président malgache a souhaité que soient appliquées les résolutions de l’ONU 3491 (du 12 décembre 1979) et 35123 (du 11 décembre 1980) qui affirment ceci :

    L’Assemblée générale des Nations Unies invite le gouvernement à entamer sans plus tarder des négociations avec le gouvernement malgache en vue de la réintégration des îles précitées qui ont été séparées arbitrairement de Madagascar »

    Résolution 3491 du 12 décembre 1979

    >>> Qui d’entre nous est le BRACONNIER????

  4. Le Président Hery Rajaonarimampianina a rallié New-York, dimanche, dernier, et ce, afin d’assister à la 72e session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies. Il devrait prendre la parole ce jour à la tribune des Nations-Unies. L’on se demande s’il va encore évoquer le cas des îles éparses. En effet, lors de la 71e Assemblée Générale des Nations-Unies, en 2016, le chef de l’Etat malgache a parlé de la situation des négociations entre la Grande île et la France, sur la rétrocession des îles éparses. « Pour notre cas, à l’initiative des autorités françaises, une reprise des négociations concernant les îles malgaches, Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India, a eu lieu, le 17 juin dernier, à Paris », a souligné Hery Rajaonarimampianina.

  5. Chollez>Ces iles appartiennent à Madagasikara. Honte à la france qui se permet de faire la leçon à la Russie comme quoi ils ont annexé la Crimée

  6. territoire FRANÇAIS ???? Combien de km de la France ??? C’est une abus de pouvoir…..

  7. Pêcher dans une réserve reste interdit…il faudrait excuser ces braconniers?… maintenant, les braconniers connaissent la réponse…qui est assez dissuasive…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.