Kmf-Cnoe : « Les candidats devraient être sur le même pied d’égalité »

Raharisoamalala Patricia responsable de section et formation au sein du Kmf-Cnoe.

Face aux diverses interprétations quant à la délimitation de la période de précampagne électorale, le Kmf-Cnoe estime qu’il s’avère nécessaire de mettre en place une loi pour la régir. Ces dispositions vont permettre de sanctionner ceux qui enfreignent les textes y afférents. Concernant notamment les prochaines échéances électorales, la responsable de section et formation de cet ONG, Raharisoamalala Patricia, estime que les candidats devraient être sur le même pied d’égalité. Tout en soulignant au passage qu’il y avait ceux qui profitent des prérogatives de puissance publique notamment lors des inaugurations.

Blocage. Elle pense également que le délai imparti pour la propagande n’est pas suffisant. De ce fait, elle propose un amendement du code électoral. La caution aux élections ne devrait pas non plus constituer un blocage pour les candidats. Notons que le Kmf-Cnoe est représenté dans 110 districts sur les 119 que compte le pays avec 2.000 membres actifs sur toute l’étendue du territoire. Par ailleurs, elle a fait remarquer que le «Fokontany» étant la base du développement du pays, le chef «Fokontany» devrait être élu par le « Fokonolona » pour qu’il puisse avoir des latitudes pour diriger sa localité. En outre, il est le mieux placé pour savoir ce qui se passe réellement dans son «Fokontany».

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.