Omavet-Taxis : La CUA ne reculera pas

Une délégation de la CUA conduite par le 2e adjoint au maire Julien Andriamorasata et le président du Conseil municipal Faustin Andriambahoaka a effectué hier une visite de travail à l’Omavet à Ampasampito. Une occasion pour la CUA de réitérer pour la énième fois que l’Omavet est un établissement public rattaché à la commune urbaine d’Antananarivo. « La CUA détient 99,96% de l’action au sein de l’Omavet. », a réitéré le 1er adjoint au maire Ramboasalama Emilien qui a en même temps démenti les fausses informations véhiculées par des dirigeants de l’association des taxis d’Antananarivo (FTAR). Et ce responsable d’annoncer : « L’Omavet va bientôt recevoir des matériels sophistiqués qui lui permettra d’effectuer la contre-visite des taxis et des taxis Be de la Capitale. »

PDS. Pour sa part, le président du Conseil municipal de préciser hier à Ampasampito : « Les frais à payer pour la contre-visite ne changent pas, contrairement à ce qu’on essaie de véhiculer. Par ailleurs, l’Omavet effectuera gratuitement des diagnostics pour les taxis et les taxis Be. Le conseil municipal aura un bureau à Ampasampito pour pouvoir contrôler les services offerts par l’Omavet. » Quant à lui, le 2e adjoint au maire Julien Andriamorasata de prévenir: « Nous faisons tout pour mettre fin aux anarchies et aux gabegies introduites par les PDS qui se sont succédé avant nous à l’Hôtel de Ville. Nos actions pourraient déranger certains intérêts particuliers.»

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.