Epidémie de peste : Occultée par le Conseil des ministres


Bmoi

Jacaranda

Abandonnés à leur sort par leur propre président. C’est ainsi que les observateurs qualifie la situation de l’épidémie de peste qui sévit actuellement à Madagascar. En effet, jusqu’ici, le président Hery Rajaonarimampianina reste très discret sur cette épidémie. Aucun message de soutien à l’endroit des victimes et de leurs proches, aucune descente également au niveau des foyers pesteux, des quartiers, des communes, des districts, ou même des hôpitaux où sont admis les malades. Et ce, même si le bilan ne cesse de s’alourdir, car les derniers chiffres publiés hier par le Ministère de la Santé publique fait état de 33 morts et de 231 personnes traitées. Pas plus tard qu’hier, le président de la République fuyait les journalistes alors qu’il assistait à la cérémonie d’ouverture du Colloque international sur les Finances locales dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne. Hery Rajaonarimampianina a carrément évité la place que les responsables du protocole ont déjà installée pour une conférence de presse.

Aucun « maux ». La question est donc de savoir si le numéro Un d’Iavoloha est dépassé par les évènements, ou bien s’il préfère ne pas se prononcer sur un sujet qu’il ne maîtrise pas. Hery Rajaonarimampianina attendra peut-être qu’il soit interpellé par la presse étrangère lors de son déplacement prochain à Rome, pour évoquer la situation de l’épidémie de peste qui frappe le pays. Comme ce fut le cas lors des débats autour de la révision constitutionnelle où il n’a annoncé l’existence du projet que durant son voyage à Londres. Quoi qu’il en soit, le Chef de l’Etat devrait sortir de son mutisme, ne serait-ce que pour rassurer les Malgaches en cette période difficile où l’épidémie de peste provoque une panique générale et généralisée au sein de la Société. On a également remarqué que le sujet a été complètement occulté par le Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais d’Iavoloha mercredi dernier. Si l’on s’en tient au communiqué du Conseil, l’Exécutif n’a touché aucun mot et aucun « maux » sur la peste.

Davis R

Share This Post

Post Comment