Assemblée nationale : La peste et l’insécurité évoquées

Jean Max Rakotomamonjy prononçant son discours d’ouverture hier à Tsimbazaza. (Photo Yvon RAM)

La deuxième session ordinaire du Parlement s’est ouverte hier à l’Assemblée nationale pour les 151 députés de Madagascar. Selon la Constitution, la session sera principalement consacrée à l’adoption de la Loi de Finances Initiale de 2018. Ce qui n’empêchera pas les « Solombavam-bahoaka » d’examiner d’autres projets de loi que le gouvernement a déjà déposés. Jusqu’ici, on en a enregistré 12 à l’Assemblée nationale dont celui relatif au Planning familial qui suscitera certainement des vifs débats, étant donné que les parlementaires seraient amenés à se prononcer sur la légalisation de l’avortement.

Problèmes sociaux. Dans son discours d’ouverture d’hier, le président de la Chambre basse Jean Max Rakotomamonjy a touché mot à des problèmes sociaux auxquels sont actuellement confrontés les Malgaches dont la peste et l’insécurité. L’homme au perchoir a lancé un appel à la prise de responsabilité de tout un chacun. La session parlementaire va durer 60 jours au maximum.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.