Assemblée nationale : La peste et l’insécurité évoquées

Jacaranda
Jean Max Rakotomamonjy prononçant son discours d’ouverture hier à Tsimbazaza. (Photo Yvon RAM)

La deuxième session ordinaire du Parlement s’est ouverte hier à l’Assemblée nationale pour les 151 députés de Madagascar. Selon la Constitution, la session sera principalement consacrée à l’adoption de la Loi de Finances Initiale de 2018. Ce qui n’empêchera pas les « Solombavam-bahoaka » d’examiner d’autres projets de loi que le gouvernement a déjà déposés. Jusqu’ici, on en a enregistré 12 à l’Assemblée nationale dont celui relatif au Planning familial qui suscitera certainement des vifs débats, étant donné que les parlementaires seraient amenés à se prononcer sur la légalisation de l’avortement.

Problèmes sociaux. Dans son discours d’ouverture d’hier, le président de la Chambre basse Jean Max Rakotomamonjy a touché mot à des problèmes sociaux auxquels sont actuellement confrontés les Malgaches dont la peste et l’insécurité. L’homme au perchoir a lancé un appel à la prise de responsabilité de tout un chacun. La session parlementaire va durer 60 jours au maximum.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.