Lutte contre la peste : Un camion ultramoderne offert par Ravalo à la CUA

La commune urbaine d’Antananarivo vient d’être dotée d’un camion ultramoderne à multiples fonctions, fruit du Partenariat Public-Privé (3P).

Nouveau souffle au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo dans le cadre de la lutte contre la peste et la gestion des taxis- ville. Hier, un camion ultramoderne à multiples fonctions de marque Actross a été réceptionné par l’équipe de la CUA dirigée par la maire de la ville Lalao Ravalomanana. Le camion est capable à la fois de balayer, de laver, d’aspirer les ordures et d’asperger d’insecticides. « Ce camion est le fruit de la coopération que la commune urbaine d’Antananarivo a tissée avec ses partenaires. On peut faire tout avec cet outil sophistiqué. Avec cet outil ultramoderne, on peut assainir la ville d’Antananarivo en un mois. », a expliqué hier le conseiller spécial Marc Ravalomanana à Ambohidahy en présentant la nouvelle acquisition de la CUA. Pour sa part la maire Lalao Ravalomanana de souligner : « La CUA a déjà assumé sa mission d’assainissement. Mais désormais, il faut renforcer les actions, notamment en cette période de la propagation de l’épidémie de  peste. » A noter que le camion Actross a été déjà opérationnel  hier à Ambohidahy et à Mahamasina.

Dialogue. Après Ambohidahy et Mahamasina, la maire Lalao Ravalomanana et son conseiller spécial ont réuni à l’Hôtel de ville Analakely les représentants des « taximen » venus rencontrer l’équipe de la CUA.  Une occasion pour l’ancien président de dialoguer à cœur ouvert avec les « taximen » qui, après avoir constaté de visu les réalités à Ampasampito, n’ont pas caché leur satisfaction sur les services que l’OMAVET leur offrira à partir du janvier 2018. Le conseiller spécial Marc Ravalomanana a notamment mis l’accent sur la nécessité d’améliorer la qualité de service offert aux usagers, sans exclure qui que ce soit. Présent à la rencontre d’hier, le directeur général de l’OMAVET Rabezandry a rassuré les « taximen » que les taxis qui ne réussissent pas leur visite de conformité ne sont pas tout de suite exclus. « L’OMAVET peut les accompagner ou les aider à redresser leur situation. Mais, ils auront le choix. Ils ne seront pas obligés de faire réparer leurs voitures à l’OMAVET. », a-t-il expliqué. Le Dg de l’OMAVET a également rassuré les « taximen » que les tarifs de contre-visite restent inchangés.

« Rue Zafy Albert ». Après les « taximen », c’était au tour d’une délégation du CRN (Comité de la Réconciliation Nationale) et de la famille du défunt Zafy Albert qui a été reçue hier par l’équipe de la CUA à l’Hôtel de ville Analakely. Conduite par Tabera Randriamanantsoa, cette délégation a demandé à la commune urbaine d’Antananarivo de baptiser « Rue Zafy Albert » une rue d’Ivandry. Bref, la journée d’hier a été une journée très chargée pour l’équipe dirigeante de la commune urbaine d’Antananarivo.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire