Maka Alphonse : « Pour l’instant, on travaille avec le budget du FFM »

Jacaranda

Le conseil du « Fampihavanana Malagasy » (CFM) est opérationnel, depuis un certain temps. En effet, les noms de ceux qui vont siéger au sein de cet organe sont  connus, lors du conseil des ministres du 25 août 2017. Quant à la prestation de serment, elle  a eu lieu le 13 septembre 2017. Selon le président du CFM, Maka Alphonse, le budget qui sera alloué au conseil ne sera connu qu’avec l’adoption de la loi de finances 2018 par les parlementaires. Et lui d’enchaîner que « pour l’instant, on travaille avec le budget du FFM. Il n’a pas toutefois avancé de chiffres. Selon toujours le président du CFM, les 33 membres qui composent cet organe vont procéder à la vulgarisation des textes régissant la réconciliation nationale. Ils vont ainsi inventorier ou répertorier, c’est selon, les desiderata des gens dans les différentes régions du pays.

Vérité-Réconciliation. Faut-il rappeler que le bureau permanent du CFM est composé d’un président, de six vice-présidents dont un par province, d’un rapporteur général et d’un rapporteur général adjoint. Cet organe comporte également trois commissions. Il s’agit notamment de la commission vérité/réconciliation, commission Indemnisation/ Réparation et commission Refondation de la République. Outre, le travail non négligeable qui l’attend, le conseil essuie déjà des critiques de la part de ses détracteurs qui estiment qu’ils devraient d’abord se réconcilier entre eux. En effet, des protagonistes des évènements de 2002 et 2009 se retrouvent au sein du CFM.

Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.