Lois électorales : Le TIM, le MAPAR, le DFP… craignent pour 2018

Jacaranda
Des dirigeants politiques hier à Antaninarenina.

Un bloc de formations politiques se forme contre les projets des lois électorales élaborés par le comité interministériel.

24 heures après l’atelier de consultation des parties politiques et de la société civile au Carlton Anosy, de nombreuses formations politiques se sont réunies hier à l’hôtel Colbert à Antaninarenina. Le TIM, le Mapar, le DFP (Dinika ho Fanavotam-Pirenena), le PLD (Parti Libéral Démocrate), le RDS (Renouveau pour la Démocratie Sociale), le TEZA ont été représentés durant la rencontre. Ces formations politiques ont unanimement manifesté leurs sérieuses inquiétudes devant les projets de lois électorales élaborés par le fameux comité interministériel, qui ont été soumis à la consultation des forces vives de la Nation avant-hier au Carlton. « Nous sommes contre ces projets des lois électorales qui vont être bientôt soumis à l’adoption du Parlement. Si ces projets des lois passent à l’Assemblée nationale et au Sénat durant la session en cours, les élections de 2018 ne seront pas justes et équitables. », ont-ils déclaré.

Echecs. En fait, ce sont les entités politiques de l’opposition qui ont formé hier un bloc à Antaninarenina pour dire non à toute manœuvre tendant à biaiser les prochaines élections dans le pays. Reste à savoir jusqu’où pourrait aller cette union sacrée contre un régime qui ferait tout pour faire élire son candidat à la magistrature suprême en 2018. Il y a quelques jours, la députée d’Ambatofinandrahana Christine Razanamahasoa n’a pas exclu une alliance entre le Mapar d’Andry Rajoelina et le TIM de Marc Ravalomanana. Actuellement, on s’achemine vers la formation d’un bloc élargi aux autres entités politiques qui contestent la démarche du régime HVM dans l’élaboration du cadre juridique des prochaines élections. En tout cas, force est constater ces derniers temps que le régime en place ne cesse de commettre des dérapages politiques, sans parler de ses échecs dans divers domaines dont entre autres la lutte contre l’épidémie de peste, la lutte contre l’insécurité et la gestion des prix des PPN (Produits de Première Nécessité).

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.