CFM : Recueillir les attentes sur la réconciliation nationale



Jacaranda

Rideau sur la session extraordinaire du « Conseil du Fampihavanana Malagasy » (CFM), hier à Ampefiloha. Durant trois jours les 20, 21et 22 novembre, les membres de ce conseil ont abordé différents sujets liés à la réconciliation nationale. Il s’agit notamment d’une formation sur les textes régissant la réconciliation nationale. Citons, entre autres, le « Fampihavanana Malagasy » qui englobe tout processus et mécanisme de réconciliation nationale, selon le concept « vérité, pardon / amnistie et réconciliation nationale ». A cet effet, Imbiki Anaclet a tenu un exposé sur son ouvrage « La réconciliation nationale à Madagascar, une perspective complexe et difficile » pour les membres du CFM.

Objectif. Lors de cette session extraordinaire, il a été également question des préparatifs des descentes dans les chefs-lieux de provinces dont l’objectif est de diffuser largement l’appropriation des textes régissant le CFM et du concept du « Fampihavanana ». Selon le président du CFM, Maka Alphonse, ces descentes seront aussi mises à profit pour recueillir les attentes des gens quant à la mise en œuvre de la réconciliation nationale.

Politique apaisée. La priorisation des activités du CFM a été aussi abordée, lors de cette rencontre à Ampefiloha avec notamment les moyens logistiques et financiers ainsi que le décret d’application de la loi 2016-037. Par ailleurs, ce conseil se fixe comme objectif la mise en place d’une atmosphère politique apaisée avant la tenue des élections en 2018. Un combat qui n’est pas gagné d’avance.

Recueillis par Dominique R.


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.