144 nouvelles communes : Monopole des marchés de construction par des députés pro-régime



Jacaranda

Des bâtiments administratifs, des marchés et d’autres types d’infrastructures sont à construire au niveau des 144 communes nouvellement créées. Ces constructions sont financées par des subventions octroyées par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Actuellement, des langues se délient et dénoncent que les marchés de construction de ces nouvelles infrastructures seraient actuellement monopolisés par des députés pro-régime. « Des consignes ont été données aux maires concernés. D’après ces consignes, tous les marchés de construction de nouvelles infrastructures au niveau de leurs circonscriptions doivent être attribués aux députés du parti au pouvoir. », a confié un député qui a requis son anonymat.

Fonds de campagne. D’après notre interlocuteur qui a rejeté l’offre qu’on lui a proposée, l’argent collecté par ces juteux marchés de construction servira de fonds de campagne pour les élus pro-régime. « Ce fonds servira à financer les campagnes de l’élection présidentielle et des Législatives de 2018. », a-t-il révélé. Après l’affaire Ambohimahamasina (Ambalavao) qui impliquait la femme milliardaire Claudine Razaimamonjy, un nouveau scandale financier lié à la gestion des subventions spéciales octroyées aux collectivités territoriales décentralisées risque de s’éclater au grand jour. A noter que l’octroi d’un marché public doit respecter la procédure légale prévue dans le code des Marchés publics. L’immunité parlementaire n’y joue pas. A suivre.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.