HVM : Un régime non proactif

Jacaranda

En manque de réactivité. C’est ainsi que l’on peut qualifier le régime Rajaonarimampianina. Elu en 2014 en tant que candidat par défaut, ou candidat de substitution (c’est selon), le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ne fait que subir les évènements. Un régime pas du tout proactif et incapable d’initier des mesures de prévention par rapport notamment aux risques engendrés par les catastrophes naturelles et les épidémies qui peuvent frapper le pays. Le régime ne semble disposer d’aucun programme de Société pour anticiper les risques. Prévoyant briguer un second mandat, le Chef de l’Etat devrait songer à mettre en place d’infrastructures aux normes et en adéquation avec les besoins de la population. Un pilotage à vue qui risque fort de porter préjudice au porte-fanion du HVM lors de l’élection présidentielle qui aura lieu cette année. Hier, une réunion de crise a eu lieu à Mahazoarivo suite au cyclone AVA qui vient de frapper le pays. Aucune solution à long terme sur les problèmes récurrents des sinistrés et de la montée des eaux ne semble avoir été apportée. A l’allure où vont les choses et vu la communication à laquelle les tenants du pouvoir gèrent la situation, il n’est pas à exclure que le gouvernement lance prochainement un appel à l’aide internationale. Comme ce fut déjà le cas en 2017, suite au passage du cyclone Enawo. Dans son discours de vœux, le président Hery Rajaonarimampianina a annoncé la réhabilitation prochaine des routes nationales n°6 et n°13. Quid alors de la réhabilitation des routes nationales n°2 ; 6 ; 7 ; 25 ; 34 et 44 qui ont subi d’énormes dégâts suite au passage du cyclone AVA ?

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.