Réunion du HVM : Olivier Mahafaly se précipite au Carlton



Jacaranda

Pas de répit. Le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana est de retour au pays hier vers la fin d’après-midi. Le Chef du gouvernement aura donc été absent pendant quatre jours pour un « contrôle médical de routine » à l’île de La Réunion. Le communiqué relatif à son arrivée, publié hier par le Service de la communication de la Primature confirme que son voyage consistait à un contrôle médical et non à une mission à l’extérieur, comme l’affirme la Présidence de la République dans le décret confiant l’intérim de la Primature au ministre en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement, Benjamina Ramanantsoa. Ce dernier a d’ailleurs fait le déplacement à l’aéroport international d’Ivato pour accueillir le Chef du gouvernement lors de son arrivée. Etaient également présents le ministre de la Sécurité intérieure, Andrianisa Mamy Jean-Jacques, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Andriamosarisoa Jean Anicet, le ministre de la Santé, Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ainsi que le Secrétaire d’Etat auprès du ministère des Affaires  étrangères, Bary Rafatrolaza.

« Entrée en vedette ». En tout cas, Olivier Mahafaly Solonandrasana a tenu à démontrer qu’il n’a aucun problème de santé. Aussitôt arrivé, le locataire de Mahazoarivo s’est précipité à l’hôtel Carlton Anosy pour assister à la réunion du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » qui est actuellement à la recherche d’alliés politiques en vue de la Présidentielle (voir article par ailleurs). Sa présence à cette réunion des « kravaty manga » va certainement engendrer de nouvelles polémiques. Arrivée avec 45 minutes de retard, il a fait une « entrée en vedette ». Sur la sellette depuis quelque temps avec les rumeurs de remaniement gouvernemental qui circulent, le Premier ministre a tenu certainement à exprimer son soutien et son appartenance au parti au pouvoir, quitte à passer outre les règles de l’éthique et de la déontologie. En effet, en tant que Chef de l’Administration et ministre de l’Intérieur, Olivier Mahafaly Solonandrasana est tenu à l’obligation de neutralité politique de l’Administration, conformément entre autres, aux articles 10 et 39 de la Constitution. Il ne devrait donc participer à aucun rassemblement de partis ou d’une manifestation organisée par un parti politique. A l’approche des échéances électorales, les responsables étatiques devraient songer à respecter les dispositions constitutionnelles ne serait-ce que pour apaiser la tension politique.

Davis R


Share This Post

Post Comment