Suspicion de corruption à l’ENMG : La CNIDH exige des sanctions à l’endroit des responsables !


Pour cette année, les choses sont loin de s’améliorer au niveau de la lutte contre la corruption. En effet, « des suspicions de corruption et de trafic d’influence » ont entouré le concours d’entrée à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG) et des enquêtes y afférentes ont été menées par le Bianco. Ces faits ont été signalés à la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ou CNIDH laquelle a réagi promptement. Ainsi, dans un communiqué en date d’hier, cette commission déclare « soutenir avec force les efforts du Bianco pour combattre les pratiques de corruption à l’entrée des grandes écoles de formation de fonctionnaires, et plus particulièrement au concours d’entrée à l’ENMG ». Par ailleurs, elle recommande à ce que « la présente session soit annulée si les suspicions de corruption sont avérées, et que les responsables, y compris les personnalités qui se seront rendues coupables de pressions pour l’admission de tels ou tels candidats, soient sanctionnées et les sanctions rendues publiques ».

Recueillis par Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.