Jules Etienne – Marc Ravalomanana : Une alliance semblable à celle de Poutine et Medvedev !



Jacaranda
Marc Ravalomanana et Jules Etienne en marge de la béatification de Lucien Botovasoa à Vohipeno dimanche dernier

Au beau fixe ! L’alliance et la relation entre Jules Etienne et Marc Ravalomanana semblent se consolider. En effet, en marge de la béatification de Lucien Botovasoa à Vohipeno le week-end dernier, on a appris qu’une rencontre secrète a eu lieu entre les deux hommes. A cet effet, aucune information n’a filtré. Pourtant, tout porte à croire que la rencontre en question a été axée sur la présidentielle de cette année ; d’autant plus qu’ils ont d’ores et déjà déclaré publiquement leur candidature, et comptent arriver à la tête du pays.

Du style russe. Selon une source proche du dossier, Jules Etienne et Marc Ravalomanana ont décidé d’adopter une formule : « la formule Poutine-Medvedev » pour reprendre les termes de cette source. En effet, l’hypothèse est que les deux hommes – avec leur soutien réciproque – unifient leur électorat et gouvernent le pays à l’instar des deux dirigeants Russes Vladmir Poutine et Dmitri Medvedev. Il est donc, normal que si Jules Etienne remporte la présidentielle, Marc Ravalomanana sera le Premier ministre. Et réciproquement. Sauf, faudrait-il voir et prendre en considération tous les paramètres constitutionnels et légaux qui permettent de concrétiser cet idéal.

Des précédents. Notons qu’une relation saine et renforcée existe entre Jules Etienne et Marc Ravalomanana. Elle ne date point d’aujourd’hui mais de 2014. En effet et à titre de rappel, c’est le parti Tim qui a proposé Jules Etienne au titre de Premier ministre. En retour, même si ce dernier n’a pas été nommé locataire de Mahazoarivo, en étant à la tête du ministère de l’Industrie, il a pris, immédiatement la défense de l’entreprise Tiko face aux différentes « attaques » du régime en place. Mais pour diverses raisons, notamment politiques, il a été limogé. C’est aujourd’hui que les deux hommes ont décidé de remettre en marche ce tandem pour l’intérêt supérieur de la Nation.

Soutien. Par ailleurs, a-t-on appris, toujours de cette source, que nombreux politiciens ont déjà affiché leur soutien à ces deux personnalités. C’est le cas de Tsaranazy Jean Emile, Johasy Eléonore et quelques proches de l’ancien président Zafy Albert qui n’ont pas hésité à appuyer Jules Etienne. Mais ce n’est pas tout. L’ancien ministre de l’Industrie bénéficie également de l’appui de l’ « Ampanjaka du Grand Sud Est » et d’autres régions des côtes. Pour ce qui est de Marc Ravalomanana, il ne faut pas nier « la fidélité » des Hauts-Plateaux lesquels composent même la grande partie de son électorat. Tout comme l’appui d’une frange de l’église protestante où il est indéfectiblement favori.

Réconciliation ? Partant de ce constat de fait, force est de reconnaitre que si les partis Tim de Marc Ravalomanana et Mafi de Jules Etienne s’allient, ils rassembleront de nombreuses voix qui finiront par concrétiser la formule Poutine-Medvedev, et bien évidemment, si c’est permis et par la Constitution, et par les lois électorales en vigueur. En parallèle, des indiscrétions révèlent qu’ « une alliance entre le Tim et le Mapar serait également probable ». Bien que contre-nature, une alliance, une coalition pour éliminer politiquement le Hvm ne revêtent en rien un caractère extraordinaire. Des analystes arguent que, l’éventuelle alliance entre le Tim et le Mapar pourrait s’agir d’une « esquisse de réconciliation nationale ». Une histoire à suivre.

Aina Bovel

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Vous les journalistes, vous devriez tout de même vous renseigner avant de publier vos articles.
    Premièrement, il n’y a pas d’Ampanjaka du grand Sud-Est. A Vohipeno même, il y a des Ampanjaka par clan. Même chose dans les autres villes du Sud-Est. La notion de Roi des Rois ou Empereur des Rois n’existe pas à Madagascar, et encore moins dans le Sud-Est.
    Deuxièmement, les Ampanjaka ne font pas de politique. Ils donnent la bénédiction à qui viennent les voir. C’est leur façon de rendre le respect qu’on leur donne.
    Troisièmement, contrairement à son cousin feu Francisque Ravony, Jules Etienne n’est pas populaire dans le Sud-Est. Le fait qu’il soit originaire de cette région ne veut nullement dire que le Sud-Est va voter en bloc pour lui. D’autant plus qu’un autre Sud-Est en la personne de l’ancien PM Ravelonarivo sera également de la partie.
    Pour terminer, renseignez-vous d’abord avant d’écrire n’importe quoi !

  2. Bonne remarque de Mpiaradia, le tandem Poutine-Medvedev n’était pas une alliance, plutôt un subterfuge pour verrouiller le pouvoir et permettre à Poutine de revenir de plus belle. Pour ce qui est de la probable alliance entre Ravalo et Jules Etienne, elle peut être pertinente en vue des prochaines échéances électorales. Unifier l’électorat d’opposition, voilà la clef pour contrer le hvm dans le respect du jeu démocratique

  3. Sauf que ce que vous appelez « alliance Poutine – Medvedev  » n’en est pas vraiment une. C’est plus qu’une alliance car il y a un lien de subordination entre les 2, c’est Poutine le chef et le président sortant et Medvedev, l’altruiste de service. Sa présidence était donc une simple transition pour contourner la constitution dans le but de pérenniser par la suite le pouvoir de Poutine. Entre Ravalo et Etienne, je ne pense pas que ce soit vraiment le cas. Qui sera l’altruiste de service entre les 2 ?

  4. TIM et MAFI serait une bonne alliance, mais il faudrait, je pense repenser la formule, car Jules Étienne fait partie des 0, 001% . C’est un peu risqué la formule Poutine -Medvedev .
    Par ailleurs, le TIM a intérêt à élargir sa « cooperation ».

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.