Place du 13 Mai : Le Préfet préconise une solution politique

Même s’il ne lui appartient pas de le dire, il l’a dit hier devant la presse vu la gravité de la situation. D’après le Général Angelo Ravelonarivo, on doit trouver une solution politique à un problème politique. Le Préfet de Police d’Antananarivo a déclaré qu’il ne peut plus requérir les forces pour réprimer la manifestation qui se déroule depuis samedi dernier sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely. « L’effusion de sang n’est plus acceptable. Je ne délivre depuis dimanche qu’une réquisition anti-pillage qui permet aux forces de l’ordre de prévenir les vandalismes et les casses. », a martelé le Général Angelo Ravelonarivo. Avant de rajouter : « S’il y a une réquisition qui ordonne les forces de l’ordre d’user de la force, je n’en suis pas l’auteur. » Quoi qu’il en soit, l’officier général de la Gendarmerie n’est pas prêt à démissionner. « C’est ma conscience professionnelle qui me le dicte car je n’ai pas d’adjoint pour assumer les fonctions. », a-t-il précisé.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.