Hery Rasoamaromaka : Convoqué au Toby Ratsimandrava ce jour

Jacaranda

La tension politique risque de monter d’un cran ce jour avec la convocation de Hery Rasoamaromaka par le Service des affaires criminelles et spéciales. « Vous êtes invités à vous présenter à nos bureaux au Toby Ratsimandrava le mardi 22 mai 2018 à 9 heures pour enquête ». C’est ce qui est écrit sur la convocation déposée le 18 mai dernier au domicile de ce proche collaborateur de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina à Talatamaty. D’après les informations, cette convocation fait suite à une plainte déposée par le Sénat après la récupération des employés de cette Institution par les partisans des 73 députés durant laquelle Hery Rasoamaromaka, ainsi que deux autres députés ont eu une brève altercation avec un responsable. Ne bénéficiant pas d’immunité parlementaire, ce dernier est donc considéré comme le maillon faible. C’est pourquoi les intimidations contre les leaders du mouvement sur la Place du 13 mai commencent par lui. En effet, d’après les informations qui ont circulé depuis quelques semaines, une liste de politiciens, députés et même de journalistes « à arrêter » circulerait dans les coulisses de la Justice.

Zone rouge. Reste à savoir si cette convocation fait partie des consignes données par le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le Général Randriamahavalisoa Gérard qui a brandi des menaces d’arrestation contre les leaders du mouvement de l’opposition. Dans un enregistrement sonore ayant fait le tour des réseaux sociaux, le numéro Un de la Gendarmerie, lors d’un rassemblement qui s’est tenu début mai au Toby Ratsimandrava, a ordonné à ses troupes de prendre des photos et des enregistrements sonores, mais aussi de recueillir des preuves matérielles pour épingler les leaders du mouvement sur la Place du 13 mai. Une prise de position partisane qui va à l’encontre de la discipline militaire et aux discours d’apaisement prononcés par les tenants du pouvoir. Quoi qu’il en soit, cette initiative risque d’alimenter la tension sur le terrain. Aux dernières nouvelles, les manifestants des  « 73 députés pour le changement » envisageraient d’effectuer un « diabe » vers le Toby Ratsimandrava ce jour pour exprimer leur soutien à Hery Rasoamaromaka. Et ce, même si le site a déjà été classé zone rouge par le régime HVM. A suivre.

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.