MAPAR – TIM : Entente sur la présentation du Premier ministre

Jacaranda

« La solidarité entre les 73 députés pour le changement reste intacte ». C’est ce qu’a déclaré Me Hanitra Razafimanantsoa samedi dernier lors de la manifestation sur la Place du 13 Mai. Une déclaration qui se présente comme une sorte de démenti contre les médias pro-régime qui affirment que le MAPAR et le TIM se déchirent sur la nomination du Premier ministre de consensus. « Ce que stipulent la Constitution et la décision de la Haute Cour Constitutionnelle sont claires, la présentation du Premier ministre revient au parti MAPAR qui a obtenu la majorité des sièges à l’Assemblée nationale lors des élections législatives », a-t-elle soutenu. Pour enfoncer le clou, Christine Razanamahasoa d’ajouter que « la solidarité entre députés MAPAR et TIM est historique, car c’est la première fois que les MAPAR reconnaissent les Zanak’i Dada et les TIM évoquent les Zanaka MAPAR ». Quoi qu’il en soit, à travers ces propos, l’on peut constater que les parlementaires de l’opposition ont déjà trouvé un consensus par rapport à la mise en application de la décision de la HCC sur la nomination du Premier ministre. D’ailleurs, durant le meeting de samedi dernier, le député de Soanierana Ivongo Tody Arnaud a déclaré que « si le président Hery Rajaonariampianina ne procède pas à la nomination du nouveau PM d’ici au 5 juin, un nouveau Chef du gouvernement sera désigné sur la Place 13 Mai mercredi prochain ».

Démission. Les 73 députés pour le changement ont donc choisi de se conformer à l’Avis n°03-HCC/AV du 1er juin de la Haute Cour Constitutionnelle concernant la demande d’avis sur la signification de la décision n°18-HCC/D3 relative à la requête en déchéance du président Hery Rajaonarimampianina. Dans l’article 3 de cet Avis, les juges constitutionnels réitèrent que « La cessation de fonction du Premier ministre et du gouvernement a lieu suite à un accord politique ou, faute d’accord, dans le cadre de l’exécution de la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 prise en application des dispositions constitutionnelles, soit le 5 juin 2018 au plus tard ». Le gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier a donc jusqu’à demain pour démissionner. Au-delà de ce délai, les membres du gouvernement agiront dans l’illégalité.

Bénédiction. Durant la manifestation de samedi, Me Hanitra Razafimanantsoa s’est aussi adressé à l’ancien président Marc Ravalomanana, Chef de file des « Zanak’i Dada » et à l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, président fondateur du MAPAR. « Les 73 députés pour le changement ont obtenu votre bénédiction pour diriger cette lutte populaire. Laissez-nous aller jusqu’au bout et finir ce mouvement », a-t-elle déclaré. Avant de lancer dans la foulée un appel à l’endroit des deux ex-présidents pour négocier et trouver un terrain d’entente afin de pérenniser les prochaines élections. Christine Razanamahasoa pour sa part a exhorté la HCC à prononcer la déchéance contre les députés qui ont retourné leur veste au profit du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ».

Démonstration de force. En tout cas, les 73 députés pour le changement ont réussi leur démonstration de force samedi. La Place du 13 mai était noire de monde durant la manifestation. Mis à part les partisans du « Tiako i Madagasikara » et ceux du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina », de nombreux syndicalistes étaient également descendus sur le « kianja ». A noter aussi la présence très remarquable des transporteurs opérant au « Fasan’i Karana » qui ont effectué un long carnaval depuis Ankadimbahoaka. Le mouvement se poursuit ce jour sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.