Monja Roindefo : Pour le respect de l’Etat de droit

Jacaranda
L’ancien PM a ses « maux » à dire.

« Le non- respect des principes des politiques publiques et la préséance accordée aux intérêts mafieux et crapuleux, tant nationaux qu’internationaux dans la gestion des affaires de l’Etat ; le non-respect des principes de l’Etat de droit et la prédominance du système de pensée d’Ikotofetsy et Imahaka pour remplacer l’éthique de responsabilité, aussi bien politique qu’administrative, voire économique ; l’absence des principes généraux de droit universellement reconnus qui se traduisent par la gabegie, la pauvreté et l’insécurité ». Tout cela est à l’origine de la crise actuelle selon Monja Roindefo qui trouve « normal que l’Armée qui est le dernier rempart de la Nation, déclare vouloir prendre ses responsabilités pour préserver la paix sociale à Madagascar et le vivre ensemble ». Il attire toutefois l’attention de nos forces armées sur le fait que leur prise de responsabilité est « ultra-sensible » pour la paix civile de notre pays. « Vous devez non seulement redoubler de vigilance, mais voire plus, pour une telle mission sacrée, car les événements de 2001 ne devraient plus se reproduire », souligne-t-il. En faisant remarquer qu’« il n’y avait ni menace contre la paix civile ni de risque de guerre fratricide au sein de nos forces armées ». L’ancien Premier ministre de faire savoir qu’il est disposé à mettre ses conseils au service de la Nation.

Recueillis par R. O

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.