26 juin : Deux célébrations en parallèle à Mahamasina et sur la Place du 13 mai



Jacaranda
Les manifestations se poursuivent sur la Place du 13 mai malgré l’absence des députés du Mapar.

Le « Mouvement pour le Changement » maintient le cap en envisageant de célébrer à sa façon la fêtenationale sur la Place du 13 mai.

La célébration de la fête nationale connaîtrait une tournure particulière cette fois-ci. Madagascar traverse d’ailleurs une période de crise politique qui est loin de favoriser une célébration dans l’apaisement total. Bon nombre d’observateurs s’attendent à deux événements parallèles dans la Capitale. Une célébration officielle aura lieu comme chaque année au stade de Mahamasina. Une célébration qui sera traditionnellement marquée par un défilé militaire. Contrairement aux vœux de certains opposants au régime en place, le président de la République Hery Rajaonarimampianina dirigera cette célébration en tant que Chef suprême des Forces Armées. Les autres chefs d’institutions, les membres du gouvernement et d’autres invités seront également présents à cet événement officiel qui sera clôturé le même jour par un banquet officiel au Palais d’Etat d’Iavoloha.

Communion avec le « vahoaka ». Une autre célébration se déroulerait sur la Place du 13 mai. Elle serait dirigée par les députés pour le changement. Puisque les députés du Mapar ont mis fin à leur présence sur la Place du 13 mai suite aux instructions d’Andry Rajoelina, ce sont donc les députés issus du TIM et les Indépendants qui vont animer cette célébration sur l’Avenue de l’Indépendance. Les élus de l’opposition vont donc raffermir leur communion avec le « Vahoaka » d’Antananarivo lors de la célébration du 58e anniversaire de l’Indépendance de Madagascar. Avant-hier à Faravohitra et devant les différentes personnalités de son parti TIM, Marc Ravalomanana n’a pas exclu sa descente sur la Place du 13 mai. « Je peux le faire si c’est nécessaire. », a-t-il laissé entendre. A noter qu’outre les députés pour le changement, les dirigeants syndicaux figurent depuis quelques jours parmi les leaders du mouvement populaire sur la Place du 13 mai. Les syndicats maintiennent d’ailleurs leurs revendications malgré la formation du gouvernement dirigé par le Premier ministre de consensus Ntsay Christian.

Sous la Première République. Sous la Présidence de Philibert Tsiranana, c’est-à-dire durant la Première République, les défilés du 26 juin se sont déroulés sur l’Avenue de l’Indépendance à Analakely. Le président Didier Ratsiraka, sous la Deuxième République, avait déplacé ces défilés au stade de Mahamasina. Durant son mandat, le président Zafy Albert a fait organiser une célébration de la fête nationale sur l’Avenue de l’Indépendance. Dans moins de dix jours, les Tananariviens auront droit à deux célébrations en parallèle dans la Capitale. Reste à savoir si le gouvernement de cohabitation arrivera à convaincre les leaders du « Mouvement pour le Changement » à annuler, au nom de la trêve politique, la célébration sur la Place du 13 mai.

R. Eugène

Share This Post

11 Comments - Write a Comment

  1. Sauf que nous ne sommes pas tous corrompus Donc il ne faut se laisser berner par des corrupteurs qui ne méritent même pas de diriger cette célebration

  2. La célébration des fêtes nationales et des manifestations ne doit pas être mélangée parceque Nous avons besoin de paix dans la célébration de la fête nationale

  3. Ne vous laisser pas berner, je suis pour le maintient de la pression organisée par les députés sur la place du 13 mai pour le 26 juin.
    Pour le moment la fête nationale n’as pas lieu d’être tant que les revendications de la population ne soient pas exaucées.
    Tant qu’on est dirigé par des moutons aux services des multinationales qui pillent notre richesse, et qui organisent notre division, ne parlons plu d’indépendance, gagnons la d’abord!…
    Mahereza au 13 mai, manohananareo ny vahoka.

  4. où est passé la solidarité ? Notre pays cours vers le catastrophe. C’est le meilleur pour montrer au monde que les Malagasy sont unis et unique. A ne pas confondre la politique à la fête Nationale.

  5. Le but s’est l’unification du pays! mais les opposants veulent toujours s’opposer même au peuple malgache.Ils créent une rivalité entres les citoyens.

  6. Même pour la fête nationale ils font de la manifestation. C’est de la discrimination et ça peut entraîner des perturbations pour la célébration du fête nationale.

  7. ou est notre amours de la nation; notre fête d’indépendance n’est pas au président ou au manifestant mais pour tous les malagasy donc arrêtant notre indifférence pour une fois et ensembles fêtant notre indépendance a mahamasina

  8. C’est la preuve de non-patriotisme. Pourquoi inciter les gens à se manifester le jour même de la fête de l’indépendance de la nation, je crois que c’est un acte obscur pour notre pays.

  9. Je crois que ces mechants députés organisent cette fête sur la place du 13 Mai dans le but de convaincre les peuples Malgache de se concentrer sur leurs idées!! ce festival national est une occasion pour eux de persuader les gens!!

  10. c’est ne pas une bonne comportement que les dirigeants du 13 mai préparent car ça peut entraîner une conflit et perturber la célébration du fête nationale. Ils essaie toujours des susciter l’agitation.Il faut arrêté les manifestations pendant la fête, c’est pour notre bien

  11. mais pourquoi ils veulent toujours se distinguer ces opposants alors que nous sommes tous des malagasy

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.