Ministère des Postes : Maharante Jean de Dieu force l’entrée

Jacaranda

Maharante Jean de Dieu, ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, est toujours persona non grata au niveau de son propre Ministère. Sa nomination au sein de ce département est toujours contestée par les employés. Faut-il rappeler que vendredi dernier, la passation de service avec son prédécesseur, le désormais ex-ministre Neypatraiky Rakotomamonjy a été organisée dans la nuit, en catimini et complètement à l’insu du personnel. Depuis l’annonce de la liste des membres du gouvernement, les employés du Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique ont érigé des barrages à l’entrée du bâtiment pour empêcher Maharante Jean de Dieu de rejoindre son bureau. Hier, ce dernier a dû forcer les serrures pour accéder dans son bureau. Dénonçant le recours à la force, les employés grévistes ont fait appel à un Huissier de Justice pour constater ce qu’ils appellent « une infraction ».

Abrogation. Avec ce nouveau rebondissement, le bras de fer au Ministère des Postes semble loin de son dénouement. Pour l’heure, la rencontre des employés avec le Premier ministre Ntsay Christian qui s‘est déroulée lundi dernier au Palais de Mahazoarivo n’a rien donné. Les grévistes refusent de dialoguer avec le nouveau ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique. Pour eux, l’abrogation de la nomination de Maharante Jean de Dieu constitue l’unique option pour résoudre ce conflit. Durant la rencontre à Mahazoarivo, le Chef du gouvernement a promis aux fonctionnaires grévistes qu’ils ne feront l’objet d’aucune représaille et d’aucune sanction disciplinaire.

Davis R

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. a mon avis,Parce qu’il a été nommé ministre ,il a une capacité spéciale

  2. Lazalazao, qui est bête de quoi? Ce n’est pas sur sa couleur politique qu’on lui juge le comportement. Il faut bien analyser que ce conflit entre dirigeant et employés se terminera par un gros trou du ministère. Et qui va subir la conséquence d’après toi?

  3. lazalazao tu sais qui l’a mise là?c’est notre PM de consensus du MAPAR que même les 73 députés ont aussi accepté malgré un peut conflit entre-eux.Maintenant laissent-les faire son travail pour le bien de tous ” pour la paix et l’intérêt générale de la nation ” et pour que la crise disparaisse un bonne fois pour toute car c’est déjà un gouvernement de consensus

  4. la provocation des violences ne nous sert à rien , il faut juste accepter le changement et passer au conversation tranquillement pour résoudre le probleme

  5. pourquoi vous ne le laisser pas travailler? Il a d’autre tâche prioritaire pour le pays que de vous écouter et de répondre vos demande par vos méthodes barbares.

  6. On sait tous que ce conflit se termine toujours par des faillites. Continuez comme çà et nous en verrons la conséquence. Ce sont les peuples innocents les victimes

  7. Komi ne soyez su bête et complice. Vous avez un veritable vermine de la politique, un ex-président de Tulér indépendant, un pro-putsch et un faux hvm-mapar. N’oublions pas que c’est un ancien AREMA. On n’noublira jamais ses propos sur l’interdiction de manifestation à Tananarive, mais une libérté dans les provinces.
    Ce ministre passait tout son temps à bloquer Ravalo et rajoeina pendant son ministère. Aucun travail concret accompli ou apprécié par ses employé. Le hvm a installé le chaos dans le pays, maharante jean de dieu est l’un des ses artisans, son poste ministeriel n’est pas légitime. IL n’ y a eu ni accord politique ni respect de la constitution, pour qu’il soit à cette place.

  8. laisse le accomplir sa mission parce que des tâches lourde lui attend et d’autre part, il était nommé légalement pour ce poste et il ne doit pas refuser par les employés du ministère. Il faut passé au dialogue pour trouver des solutions car on trouve que c’est un homme ouvert pour tous

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.