Conseil d’Etat : Vers la réouverture de la MBS



Jacaranda
La chaine audiovisuelle MBS renaît de ses cendres.

Le Conseil d’Etat a enfin statué avant-hier sur la requête en annulation de la lettre du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions annulant la licence d’exploitation de la MBS (Télé et radio). La requête en question a été déposée en 2015 auprès de cette juridiction administrative. Le directeur général de la Communication de l’époque a signé une lettre retirant la licence d’exploitation de cette station audiovisuelle appartenant à l’ancien président Marc Ravalomanana. « L’attente a été longue, mais l’essentiel, c’est que le Conseil d’Etat s’est prononcé conformément à la loi. », a réagi hier le directeur de publication de la MBS Joël Ralaivaohita. Le verdict du Conseil d’Etat conduit logiquement vers la réouverture de la radio et de la télévision MBS. La radio captée sur la FM 95.4  est en phase d’essai technique depuis un mois. « Quant à la télévision MBS, les téléspectateurs auront bientôt ses images chez eux. Elle sera présente dans au moins 19 localités de Madagascar. », a rassuré Joël Ralaivaohita.

Contextes politiques. Le sort de la MBS a été lié aux contextes politiques dans le pays. La chaîne audiovisuelle de l’ancien président a été saccagée en pleine crise politique de 2009 (Lundi Noir). Elle a été contrainte de cesser d’émettre. En 2015, voulant faire valoir sa licence d’exploitation, la radio MBS a effectué un essai technique, mais la lettre de la direction générale de la Communication a ordonné son arrêt. Les responsables de la chaîne ont été obligés de saisir la juridiction compétente qui n’a statué que trois ans après. Pour certains observateurs, le verdict du Conseil d’Etat est dicté par les impératifs de l’apaisement politique et d’élections inclusives soucieuses de l’égalité des chances des candidats. Pour le président national du TIM Marc Ravalomanana, la réouverture de la radio et de la télévision MBS lui permettrait de mener à bien sa campagne électorale lors de la prochaine élection présidentielle. Après la décision du Conseil d’Etat d’avant-hier, les partisans de l’ancien président s’attendent également à la réouverture de la société AAA qui a été fermée, dans un contexte politique confus, par le régime HVM.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.