Jean Ravelonarivo : Candidat déclaré à la présidentielle

Jacaranda
Jean Ravelonarivo a déclaré officiellement sa candidature à la Magistrature. suprême. (Photo Kelly)

La cérémonie d’hier a été marquée par le « tso-drano » de la part d’un notable à l’endroit de Jean Ravelonarivo dans sa course à la Magistrature suprême.

L’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo a annoncé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle, hier, en son domicile, à Ivato. Toujours à propos des élections, il a laissé entendre qu’il ne trouve pas d’inconvénient qu’elles soient anticipées ou autrement. Toutefois, il a tenu à souligner que ces élections  devraient être transparentes et libres. Lors de son intervention, l’ancien Premier ministre a fait savoir : « J’ai gardé le silence, et ce, depuis que je n’étais plus à la tête du gouvernement », tout en soulignant au passage : «  Nous n’avions pas fomenté des troubles ».  Et lui d’enchaîner : «A partir de ce jour (lire hier), je vais commencer à parler ». Effectivement, il l’a fait. Le général de brigade aérienne a ainsi déclaré qu’ « ensemble nous allions apporter les changement dans ce pays ».

Lutte contre la corruption. Jean Ravelonarivo n’a pas manqué, à cette occasion, de donner un aperçu des grands axes de son programme. Il s’agit, entre autres, de la lutte contre la pauvreté, l’insécurité, la préservation et la défense de l’unité nationale, de la souveraineté nationale, des richesses du pays et des frontières, la continuation du processus de réconciliation nationale ainsi que la décentralisation effective. Sans oublier pour autant la lutte contre la corruption. Sur ce point d’ailleurs, il a tenu à rappeler que  la corruption n’a pas été si alarmante qu’actuellement. Il s’est ainsi référé à l’indice de perception de la corruption de « Transparency international ». «  Quand j’étais nommé Premier ministre, Madagascar  se trouvait au 146e rang, en partant, le pays se trouvait au 121e rang, actuellement on est au 161 e rang ». Notons que Jean Ravelonarivo est né à Sadakadomo-Berevo dans le district de Belo-sur-Tsiribihina, région Menabe. Il est membre fondateur du Rotary Club Antananarivo et gouverneur du rotary international district 9220 de 2013 à 2014. En outre, en 2017, ce chef d’entreprise a créé l’association MAMATSI  (Madagasikara an’i Malagasy TSIrairay) ainsi que le parti politique ABA (Antokom-BAhoaka Malagasy).

Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. c’ est un bon technicien , il merite ce
    titre. Il avait essayE d’ Epargner la politique pendant les moments ou il avait louE le Palais de Mahazoarivo et il a placE des bons techniciens.

  2. Il a le droit de présenté sa candidature mais il ne fait pas le poids face au président Hery. C’est le seul qui a les compétences et qui est digne de diriger notre pays.

  3. Il a le droit de présenté sa candidature mais il ne fait pas le poids face au président Hery. C’est le seul qui a les compétences et qui est digne de diriger notre pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.