Serge Zafimahova : Pour le 3ème scénario de la CENI

Jacaranda

Le président de MDE (Madagascar Développement et Ethique) n’a pas caché hier ses inquiétudes face à l’évolution de la situation politique actuelle. Une évolution où il fait constater « une crise postélectorale prévisible ».  « On doit gérer simultanément cette crise postélectorale prévisible et la sortie de crise préélectorale actuelle en rédigeant des textes électoraux consensuels et transparents, en faisant adopter préalablement une nouvelle Constitution à l’issue d’une élection constitutionnelle à choix multiple après un processus inclusif et participatif et en favorisant un environnement politique apaisé préélectoral et postélectoral. », suggère Serge Zafimahova. Ce dernier a rappelé hier que « la Constitution de 2010 dont les limites sont prouvées a été initiée de manière unilatérale et adoptée par le fait accompli lors de la transition. Revenant ainsi sur les trois scenarios présentés officiellement par la CENI quant à la détermination de la date de la prochaine élection présidentielle, Serge Zafimahova de proposer : « La CENI a présenté trois scénarios dont le 29 août 2018, le 28 novembre 2018 et le 29 mai 2019. Le troisième scénario est le plus crédible pour aboutir à des élections apaisées et acceptables en 2019 pour éviter une crise postélectorale annoncée. Le calendrier pour l’organisation d’une élection constitutionnelle à choix multiple selon le souhait du Pr Albert Zafy s’insère dans ce calendrier. »

R.Eugène

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Pourquoi attendre en 2019? Par peur de ne pas être prêt pour les élections? la crise va encore duré longtemps si c’est le cas. En tous cas personne ne vas être à la hauteur du président Hery.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.