Les grenouilles ne coassent plus et les corbeaux ne croassent plus ensemble dans le petit bois d’Analakely



Jacaranda

On vous l’avait bien dit qu’il ne fallait trop vite ignorer la communauté internationale. Leur arrivée pour proposer une solution de la crise politique dans le pays a reçu un tollé général, surtout de la part du petit bois (Analakely). Dégagez ! Dégagez ! y-a-t-on entendu, «Nous voulons une issue authentiquement malgache pour cette fois ». Et il semble qu’elle soit partie, tout penaud (la queue entre les jambes dirait-on vulgairement). Mais c’est sans compter sur leur force de frappe et l’incapacité  ou l’impossibilité de la classe politique malgache, à y faire face. Dans la nomination du Premier ministre de consensus que de nom, d’abord, l’homme fort de la transition (qualificatif  dont la genèse revient à la RFI !), en la refusant, au début, a été sous de fortes pressions amicales , de qui   vous savez ,contraint d’intégrer ce fonctionnaire international dans sa proposition de  « premier ministrable », mais à condition de bien préciser que c’est bien le Mapar qui l’a proposé et son honneur est ainsi sauf. Puis, dans celle des ministres du gouvernement, il s’est bien encore fait avoir le grand « Sachem ». En voyant  avec surprise et au dernier moment une liste à majorité HVM et comble de provocation certains membres sont des plus contestables, mais, là encore, pris au  dépourvu  comme toujours, on lui a tapoté les épaules tout en lui disant de  laisser  faire, et il ne pouvait plus contester sous peine  renier le parrainage de Ntsay Christian, ce qui pouvait le discréditer  dans candidature.

Ainsi, le beau rôle revient encore à cette communauté internationale  qui a tempéré les ardeurs  et les arrogances du parti le plus puissant, en préservant les marges de manœuvre du Président de la République, et enfin en entretenant l’espoir du TIM. Qui sait d’ici l’élection présidentielle, un autre larron -trouble fête montera sur scène  peut-être pour damer le pion aux trois protagonistes de cette crise.

Pendant ce temps, les grenouilles coassent de contestation de cette intrusion dans le « petit  bois», tandis que ses anciens compères, les corbeaux, devenus  messagers ne revinrent plus et croassent  de plaisir désormais, en haut de l’arbre  des pouvoirs.

Pauvres de nous qui subissons les bons vouloirs de celle qui nous a  gentiment  accordé l’indépendance fêtée demain,  et que nous applaudirons l’équipe de foot, jeudi, pour sa qualification aux huitièmes de finale au Russia 2018.

M.Ranarivao

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. Vous donner un BRAVO à qui? pour moi, ce n’est pas bon de féliciter ceux qui veulent sacrifier la vie des malgaches. Arrêtez la manifestation.

  2. bien dit! le pouvoir n’est pas faite pour les hypocrites! méchants TIM et MAPAR

  3. l’hypocrisie, l’égoïsme et la manipulation des gens que les mapar et tim on fait sur le 13 mai rien que çà.

  4. ça devrait arriver car ce sont deux partie égoïste est qui ne pense q’a leur intérêt. Ils ne méritent pas de diriger notre pays.

  5. Tsy ilaina intsony io fihetsiketsehana io fa tokony hajanona. Sady manohitohina ny filaminam-bahoaka no mampikatso ny fiainam-pirenena,

  6. qu’elle honte! c’est fini la main dans la main des tim et mapar

  7. les manifestants du 13 mai sont tous des perdants car ils se battent entre eux maintenant. Il faut arrêté alors la manifestation car c’est ne pas une solution

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.