Chronique de Mickey : Dama pour Mada



Jacaranda

Ou Mada pour Dama, l’électorat saura-t-il trouver en l’artiste, le candidat attendu capable  de porter haut et de réaliser ses aspirations ?

La notoriété, d’abord, qui ne connaît pas Dama, leader  du groupe « Mahaleo » qui a vogué  à travers toutes les générations depuis 1972. Leurs  textes constituent une vraie fresque de la société malgache  depuis plus de quarante- cinq ans. Tout y est dépeint de simples drames familiaux aux grandes questions économiques et politiques, en passant par  l’insécurité ou des  phénomènes sociaux et comme par hasard  on y voit en trame toutes les problématiques non résolues du pays.

Sa vision, ensuite, la perception du mal qui sévit est là, le pourquoi est perceptible, l’inspiration dépasse  le simple constat, mais les solutions concrètes gagnent à être dévoilées, sinon le candidat va tomber dans un  discours alter mondialiste  à l’échelle nationale, ce que n’importe quel candidat est en droit d’étaler.

Son passé politique, après élu député, par deux fois, grâce cette notoriété justement, il semblerait que ses mandats  soient plutôt insipides tant sur le terrain du point de vue de la mobilisation de sa circonscription  qu’à l’Assemblée nationale, il faut le dire, son passage n’a pas été des plus remarquables. Le  talent artistique n’est il pas à l’égal de son charisme politique, petite question, mais combien importante.

Quant à l’homme, Dama malgré sa célébrité, il  n’a jamais défrayé les chroniques pour des inconduites morales ou civiques. On ne lui connaît ni problèmes de  mœurs ni de passif civil, ce qui est à tout son honneur, on ferait de lui-même un gendre idéal, comme on dit. Pour un candidat  à la Présidentielle, l’électeur moyen n’y est pas insensible.

Pour un candidat à la magistrature suprême, censé mener à bien  une mission qui est celle  d’être à la tête d’une Nation vers un mieux être, la notion de management c’est-à-dire de diriger l’intégralité d’une organisation (homme et moyens matériels) vers un objectif est essentielle, l’homme est-il pourvu de cette compétence ? Des quelques projets dont il a été l’initiateur, entre autres, la réhabilitation de l’orangeraie de Morondava, il apparaît que le succès n’ait pas été au bout de la démarche, cependant  diverses circonstances  plaident à sa décharge.

Enfin, pour les tendances lourdes en politique, à savoir le contexte et les groupes de pression en présence, Dama semble bénéficier cette fois-ci de circonstances favorables. Il a l’appui  incontestable de l’église catholique, lasse des errements vis-à-vis de la rectitude des trois candidats prétendus favoris et puis de la désaffection générale par rapport à la classe politique dominante. Enfin, ce n’est pas politiquement  correct, peut-être de le dire, il est Betsileo, une ethnie combien présente dans l’élite nationale, mais toujours absente à la tête du pays. Atout non négligeable.

M. Ranarivao

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. · Edit

    Dama n’est pas seulement un artiste pour ceux qui ne le connaissent pas bien. C’est également un sociologue, consultant national et international. C’est aussi un dirigeant d’ONGs qui ont réalisé beaucoup d’infrastructures : salles de classe, infrastructures d’adduction d’eau, centre de formation et de transformation de fruits et légumes, pico-centrales hydro-électriques…Pour résumer: c’est un intellectuel visionnaire et à la fois un homme d’action. Préparons nous à accueillir un patriote ouvert qui va apporter le vrai changement basé sur l’autorité des Fokonolona!

  2. il n’est pas fait pour être président, il faut laisser les choses à ceux qui ont des expériences car sinon ça va devenir des véritables désastres pour notre pays

  3. Ny firenen-tsika dia mila olona efa manana traikefa amin’ny fitondrana vahoaka ohatran’ny President Hery Rajoanarimampianina, izy ihany no hany olona azo atokisana.

  4. Vous n’êtes pas à la hauteur monsieur l’artiste et ce n’est pas bien pour le pays d’être diriger par un chanteur.

  5. et voila un drogué et ivrogne qui veut monter au trône de la nation

  6. Pensez-vous que les artistes seraient en mesure de diriger la nation?à mon avis, il ne devrait pas se présenter aux élections

  7. tout personne à son propre domaine mais on trouve que ce n’est pas bon pour un artiste comme lui de diriger un Etat car cela demande beaucoup d’expérience et de compétence.

  8. Après le fameux tic-tac-dou, en voilà un autre !!! vraiment, Mscar ne manque pas de ridicule…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.