Présidentielle 2018 : Une mission de l’Union européenne dans nos murs



Jacaranda

A quatre mois du premier tour de scrutin de la présidentielle prévu le 7 novembre 2018, une mission de l’Union européenne séjourne actuellement à Madagascar afin d’ « explorer les conditions de base en vue d’examiner la possibilité de déployer une mission d’observation électorale ». Conduite par Mme Erminia Girolama Notarangelo, chef de division Afrique australe et Océan Indien du SEAE, la mission est composée de Mmes Concha Fernandez de la Puente, division « Démocratie et Observation électorale » ; Magdalena Müller-Uri de l’Unité d’Observation électorale à la Commission européenne ; Sandrine Martins Espinoza, expert électoral ; Catherine Pascal, expert logistique ; et M. Romain Horak, expert sécurité. La mission va rencontrer ce jour des responsables de la presse pour une séance de partage et d’échanges par rapport à la prochaine élection présidentielle.

R. O

Share This Post

10 Comments - Write a Comment

  1. HVM Hery Vao Miongana ve hahazaka fanjakana raha tsy efa niomana ela amin’ny hala-bato ka nahatonga ny HCC handrava ny governemanta Mba tavela ihany aza i Rajao na dia nandika ny lalam panorenana aza

  2. C’est une bonne chose pour la tenue des élection et pour que les tricheurs comme Andry Rajoelina soit en garde vue.

  3. c’est une avantage d’aller plus loin sur la sûreté de l’organisation de l’élection

  4. Aussi, une très bonne opportunité pour Madagascar et pour la partie HVM de prouvée sa vraie valeur et sa transparence.

  5. #komi le chef du gouvernement a bien tenue sa parole !

  6. Nous ne devons plus nous inquieter! l’election présidentielle est bien organisé!

  7. Ce n’est pas une simple mission, mais plutôt une grande responsabilité pour l’UE car la vie du pays dépende sur cette élection.

  8. si notre président et notre gouvernement ont déclaré la date de l’élection parce qu’ils sont près pour une élection transparente et démocratique pour l’intérêt générale de notre nation

  9. Maintenant on est sur que l’élection va bien être transparent, légale et accepté par tous grâce aux divers coopérations international. Le gouvernement travail dur pour atteindre ses objectifs

  10. Je pense que cette élection n’est pas terminée si nous n’aidons pas les pays étrangers, alors nous avons besoin d’eux pour accomplir les élections.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.