HFI – ADN : Diabe contre la Présidentielle au niveau des 22 régions



Jacaranda

Le « Hetsika Fanarenana Ifotony » est en train de mettre en place un véritable mouvement anti-élection.

D’après les informations, un « Diabe hoan’ny fanorenana ifotony » sera organisé au niveau des 22 régions incessamment. Les Edgard Razafindravahy, Pety Rakotoniaina, Beza Seramila, Victor Manantsoa et consorts persistent et signent en réclamant une refondation totale avant les élections. Ils sont en train de mettre en place un véritable « Mouvement de citoyens anti-élection présidentielle ». Un comité préparatoire composé de représentants du parti « Antoka sy Dinan’ny Nosy » (ADN) et du « Hetsika Fanorenana Ifotony » (HFI) est déjà en place et les membres se réunissent quotidiennement du côté d’Ankorondrano. Toute une stratégie est en train d’être mise en place en vue d’empêcher la tenue de la Présidentielle prévue se dérouler le 7 novembre prochain. Selon les informations, ce « diabe » devrait être organisé dans une semaine ou d’ici 10 jours au plus tard.

Désobéissance. Bon nombre d’observateurs accusent les initiateurs de ce mouvement de vouloir lancer un appel à la désobéissance civile. Nul n’ignore que cette démarche va à l’encontre du décret n°2018-644 du 29 juin 2018 pris par le gouvernement Ntsay Christian, fixant les modalités d’organisation de l’élection présidentielle anticipée. Le premier tour aura lieu le 7 novembre tandis que le second tour se déroulera le 19 décembre. Alors que le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour la tenue du scrutin, le « Hetsika Fanorenana Ifotony » entend mobiliser les Malgaches pour contester ce processus. Les troupes de Pety Rakotoniaina oublient-ils que le Sénateur Lylison René de Rolland a été condamné à un an d’emprisonnement ferme pour avoir lancé un appel à une opération ville morte à l’endroit des tananariviens ?

Illogiques. Quoiqu’il en soit, plus d’un estiment que les partisans de ce mouvement pour la refondation totale sont illogiques et incohérents dans leurs entreprises. Depuis 4 ans et demi, la majorité des Malgaches, lasse de l’insécurité, de la mauvaise gouvernance, de la pauvreté et de l’injustice, a attendu cette année 2018 pour pouvoir enfin s’exprimer et choisir librement les dirigeants. D’autant plus que depuis le début de cette quatrième République, certains leaders de ce mouvement HFI, à l’exemple du président de l’ADN, Edgard Razafindravahy, étaient en précampagne et ont ratissé toutes les régions de la Grande île, ou enfin presque pour réclamer le soutien de la population.

Groupuscules. Actuellement, ces groupuscules réclament l’élection des Chefs Fokontany avant la Présidentielle. Ils sont certainement au courant du fait qu’ils n’ont pas de chance et ne feront pas le poids face à des gros calibres tels que Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina qui semblent mieux préparés pour affronter les urnes. D’ailleurs, même pour les élections de proximité, ces petits partis n’auront aucune chance car nul n’ignore que le TIM, le HVM et le MAPAR sont mieux structurés au niveau des bases. Il suffit de descendre sur le terrain pour avoir la confirmation. C’est certainement la raison pour laquelle certains acteurs politiques, en l’occurrence Jean Omer Beriziky et Eliana Bezaza qui ont signé la convention d’Andohalo ont décidé de faire un double jeu. En effet, certains candidats potentiels qui se sont affichés aux côtés des leaders du HFI ont déjà confirmé leur candidature pour la course à la Magistrature suprême. L’ancien Premier ministre de consensus a expliqué qu’il concrétisera la refondation une fois élu à la tête du pays. Quoiqu’il en soit, d’aucun n’ignore que provoquer des troubles préélectorales n’amènera pas le pays à la refondation tant souhaitée.

Davis R

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. Ataovy serieux le revy fitiavantseza fantatry lisany fa tsy ho lany mihitsy lisany ra hirotsaka ho fidina d zao fanarenana fanarenana zao no tadiavin lisany hifampizarana seza. Azafady an

  2. Efa hetsika tsy misy ilaivana anazy intsony izany. Efa vonona hiatrika ny fifidianana ny vahoaka Malagasy ary efa vonona tsara mihintsy ary hifidy an’i Hery.

  3. Un mouvement anti-élection?On voit que ses gens la ne soucient pas les biens des pays mais ils montrent son égoisme comme toujours.

  4. Izay tsy mahafantatra ireo olona mpitarika ireo no ho voatarika amin’ny hevi-diso sy feno fanakorontanana.

  5. Encore ces mêmes têtes, on les connais depuis toujours. Ce sont toujours les principaux causes des crise et des perturbations dans le pays.

  6. Est-ce que les politiciens regardent les intérêts du pays Ou est-ce si occupé à chercher vos propres intérêts?

  7. tena tsy ilaina intsony izao diabe izao ry ADN a tsy ahazo olna eo ianareo fa mipetra tsara

  8. c’est juste des mauvaises idées pour perturber l’élection présidentielle pour y avoir son intérêt personnel.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.