Andry Rajoelina à Vohémar : Appel à la vigilance sur les listes électorales



Jacaranda
L’ancien président de la Transition a été accueilli par une foule nombreuse à Vohémar.

L’ancien président de la Transition Andry Rajoelina a rencontré hier la population de Vohémar, seconde étape de sa tournée régionale.

Même si le rendez-vous prévu jeudi dernier a dû être reporté à cause de l’anticyclone qui a frappé la partie Nord de la Grande Ile, les natifs de l’Iharana étaient venus nombreux au stade municipal local, hier, pour exprimer leur soutien au président fondateur de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). D’ailleurs, l’ex-homme fort du pays a organisé cette descente sur le terrain pour aller aux contacts de la population, mais aussi et surtout pour constater de visu les réalités sur le quotidien de la population. Une occasion également pour lui de présenter le projet IEM. Pour ce qui est de Vohémar, le quotidien de la population est surtout caractérisé par une inflation générale et généralisée, un taux de chômage très élevé, le manque, voire l’inexistence d’infrastructures culturelles et sportives pour les jeunes, les difficultés d’accès aux services de la JIRAMA et le coût très élevé de l’électricité, ainsi que l’insécurité grandissante. Lasse de tous ces problèmes, la population de Vohémar a lancé un véritable cri de détresse à l’endroit de l’ancien président de la Transition. Par ailleurs, le tout Iharana a réclamé hier la candidature d’Andry Rajoelina à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. « Vous êtes l’unique solution pour sortir notre pays de cette impasse et pour résoudre les problèmes de Vohémar », a déclaré Jaotombo Armel, président du TGV – MAPAR au niveau du District de Vohémar.

Précampagne. Pour l’heure, le numéro Un du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » continue d’entretenir le suspense en ce qui concerne sa candidature. Hier, il a lancé un appel à la vigilance de tout un chacun par rapport aux risques de détournement de voix. « Vérifiez votre nom sur la liste électorale, car certains crient déjà à la victoire alors que l’échéance est encore loin. Il serait question d’inventer 100 noms fictifs par Fokontany. Il faut rester vigilant. Ne laissez personne détourner votre choix », a-t-il martelé. Et lui d’inciter au passage tous les Malgaches en âge de voter à vérifier leur nom au niveau des « Fokontany ». Le leader de la Révolution orange a aussi lancé une pique à l’encontre de ses détracteurs, mais aussi à l’encontre de ceux qui font tout pour repousser les élections. « Pendant plusieurs années, vous aviez occupé le terrain tout en interdisant les autres d’aller aux contacts de la population, mais puisque vos meetings étaient toujours clairsemés, personne ne vous a accusé de faux départ, mais maintenant lorsque nous sommes en tournée, vous nous accusez de précampagne. Le développement d’une Nation ne peut se faire ni par des mots, ni par les simples réunions autour d’une table. Cela implique une prise de responsabilité. Il faut descendre auprès de la population pour écouter ses maux et pour apporter par la suite des solutions concrètes. C’est la raison pour laquelle j’ai créé l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar », a déclaré Andry Rajoelina.

Profil. En effet, l’IEM comporte différents projets touchant tous les domaines de la vie socioéconomique et vise à rattraper le retard du développement de Madagascar. Selon l’ancien président de la Transition, la gestion du pays devrait être confiée à quelqu’un qui s’est suffisamment préparé pour un développement rapide et durable. Comme profil du futur président de Madagascar, Andry Rajoelina propose un jeune patriote qui connaît et comprend les problèmes de la jeunesse malgache et qui s’est bien préparé pour apporter le développement. De leur côté, la population de l‘Iharana a décidé de confier « la clé » de Madagascar à l’ancien homme fort du pays. Ce jour, ce sera au tour des habitants de Sambava d’accueillir le président fondateur de l’IEM.

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.