Foire d’Ambatondrazaka : Mesures discriminatoires contre Marc Ravalomanana !



Jacaranda
Aucun heurt n’a été constaté hier, même si Marc Ravalomanana a été (encore) victime de mesures discriminatoires et inéquitables de la part du régime.

Hier à Ambatondrazaka, le chef de région a joué le despote à l’égard de l’ancien président de la République, Marc Ravalomanana.

L’ancien président de la République, Marc Ravalomanana, a été victime de mesures discriminatoires, hier à la foire d’Ambatondrazaka. En effet, le chef de la région d’Alaotra Mangoro a donné l’ordre « d’interdire Marc Ravalomanana  de participer à la foire d’Ambatondrazaka ». En tournée  actuellement dans cette région, plusieurs partisans suivent Marc Ravalomanana, sans aucune intention de créer des troubles. Mais le régime actuel, paranoïaque, n’a toujours pas dépassé cette sorte d’anxiété qu’il est facile pour les dirigeants de porter atteinte aux libertés fondamentales, garanties néanmoins par la Constitution.

Mot d’ordre. A propos d’hier, et d’après les explications que nous avons reçues, au début, Marc Ravalomanana ne pouvait même pas entrer dans l’enceinte où était effectuée la foire et à laquelle Tiko, son entreprise, participe. Arrivé avec une cohue qui l’accompagnait durant son trajet, l’ancien chef de l’Etat a été accueilli par quelques éléments des forces de l’ordre, prêts à exécuter l’ordre qu’ils ont reçu. A cet instant, le mot d’ordre était « d’évacuer les lieux car Ravalomanana ne pouvait pas y entrer ». Le mot d’ordre de qui ? Du chef de région. Mais personne n’a bougé d’un iota, sans faire de troubles.

Autorités. Puis, la situation a un peu évolué. Les quelques éléments des forces de l’ordre présents sur les lieux ont affirmé que « ce n’est pas Marc Ravalomanana qui est le problème mais la foule qui le suit ». On ignore à quel point quelques groupements d’individus qui participent à une foire peuvent être une menace à la stabilité ou à la sécurité. Mais là encore, personne n’a pris la peine de mouvoir. La foule a attendu avec Ravalomanana le moment où elle pouvait pénétrer le lieu. A un moment donné, le motif sur l’interdiction de l’ancien président de la République de participer à la foire d’Ambatondrazaka était que « les autorités étatiques n’ont pas encore procédé à l’ouverture de ladite foire. Et c’est la raison pour laquelle il est strictement interdit d’y entrer ».

Tiko uniquement. Par rapport à ce prétendu  motif, Marc Ravalomanana a choisi de se conformer à l’ordre établi. Il a donc décidé de ne point y entrer mais d’attendre que les autorités procèdent à cette ouverture. Après quelques temps, l’ordre de faire entrer l’ancien chef de l’Etat et la foule est tombé. Mais l’ordre en question est conditionné : « il ne peut visiter les autres stands, il ne peut que visiter celui de Tiko ». L’ancien chef de l’Etat et ses partisans se sont donc conformés à cet ordre et n’ont pu visiter que le stand de Tiko, même si les autres participants  à la foire ont réclamé à ce qu’ils viennent visiter les leur. A présent, dans cette période préélectorale, visiter une foire peut être « nuisible » aux dirigeants. Par contre, ces derniers peuvent faire ce qu’ils entendent.

Aina Bovel

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. i rajoelina efa manao fampielezan-kevitra, ary i rajao efa manana ny sefom-paritra sy CENI ary ny minisitra, dia ireo roa ireo no manapaka @ izao fotona izao. soa ihany fa mba misy minisitra TIM anakitlo, sady tsy hrnoina, no zara raha misy.
    ny zava-misy t@ fanaon’i rajoelina ireny hoe, horakoraina ny olona tsy tiana rehefa mivoaka, ny mapar no mpanakarama olona mpna ireny. Eto anefa dia ny hvm koa , izay iray fototra @ mampar dia nanao ihany , fa ity mandrara fidirana sy fiveziven’i Ravalomanana ity no tena fanaony. Izany ho ny hvm sy ny mapar izany no hitako ao an-damosin’ity fanakana ity.
    Porofo, ry rajoelina efa manao fampielezan-kevitra be dia be, i Ravalo, mitsidika foara , dia tsy avela manao.
    Ity chef de région an’ny Alaotra mangoro ity diz mila henjehina sy saziana mafy mihitsy, fa mbola manao fanamparam-pahfana foana nefa izany indrindra no nampidina ny olona teny @ mai. ireny chef de region ireny koa mantsy no tena mpanao hala-bato @ fifidiana ka mila havaozina dieny izao. Tsy azo avela handeha fotsiny ity chef de région iray ity, mba ho ohatra hoan’ny rehetra. Tsy maintsy ho tratra io na ho ela na ho haingana.
    Ravalomanana irery no tena sahazo ho tonga filiham-pirenena fa irety roa dia mpanogam-panjakana sy mpangalatra fotsiny ary indrindra mpananarao-pahefana sy nampahantra ny tany.

  2. Que le meilleur gagne, sauf RAJAO

  3. On comprend bien maintenant que le lapinou et toute l’équipe du coup d’état de 2009 sont réunis pour faire front unique contre le peuple Malagasy et le président Ravalomanana!!! et on verra avec le prochain scrutain ce que les Malagasy préfère vraiment…

  4. Le loham-boto dia tsy ho afaka mandrakizay fa vava fotsiny no betsaka .
    Izay Ilay toe-tsaina nitondrana firenena nandritran’ny dimy taona dia tsy mahagaga ra gaboraraka sy fandrobana no haton-draharaha an’ireo mpitondra fa ny vahoaka no fadiranovana .
    Tsy voahozona na vendrana akory ny malagasy ka mbola hametraka an’ireo hvm ireo eo @ fitondrana indray .
    Efa ampy izay fanampotehana izay .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.