Dépôt de dossier de candidature : Point de presse interdit dans l’enceinte de la HCC



Jacaranda
Les déclarations à la presse doivent se faire dehors.

Ouverture ce matin à partir de 9 heures et jusqu’au 21 août à 17 heures du dépôt de dossier de candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018.

Le portail de la Haute Cour Constitutionnelle situé en face du bureau du Faritany à Ambohidahy est spécialement ouvert pour les candidats ou leurs mandataires qui vont déposer au greffe de la HCC, le volumineux dossier en double exemplaire et composé de 15 pièces. Entre autres, une attestation d’investiture du candidat par un parti politique légalement constitué ou par une coalition de partis politiques légalement constituée.

Disqualification d’office. Dans un communiqué en date du 30 juillet 2018, la HCC de faire savoir que « le parti ou la coalition de partis politiques présentant un candidat à l’élection présidentielle est informé que la vérification au niveau de la Haute Cour Constitutionnelle se fera sur la base de la « Liste des partis politiques légalement constitués » transmise par le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation à la date du 30 juillet 2018. La présence d’un ou de plusieurs partis politiques ne figurant pas sur ladite liste dans le dossier de candidature entraînera une disqualification d’office ». Autrement dit, toute formation politique non enregistrée à l’Immeuble Patte d’Eléphant à Anosy n’est pas habilitée à investir un candidat sous peine de voir ce dernier écarté de la course à la magistrature suprême.

Principe de neutralité. Un second communiqué de la HCC publié également hier de faire savoir que « La ou les entités voulant présenter un candidat à l’élection présidentielle sont informées que la présence des journalistes lors du dépôt de candidature est autorisée, moyennant le respect des règles de sécurité régissant l’institution. Par contre, en vertu du principe de neutralité, les points de presse doivent se dérouler en dehors de l’enceinte de la Haute Cour Constitutionnelle ». En d’autres termes, les candidats ou leurs mandataires n’ont pas le droit de parler aux journalistes dans la cour de la …Cour.

Recueillis par R. O

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.