EISA : Pour la participation des femmes dans les sphères décisionnelles



Jacaranda

Dans le cadre du Projet continental Africa Democracy Strenghtening III (ADS III), financé par l’Agence internationale de coopération suédoise (SIDA), l’Institut Electoral pour une Démocratie durable en Afrique (EISA) s’est donné comme objectif de contribuer au renforcement de l’efficacité et de l’effectivité du Parlement dans l’exercice de ses différentes missions. Afin d’atteindre cet objectif, EISA s’attache à fournir un appui spécifique aux caucus des femmes parlementaires, afin que celles-ci puissent s’investir de manière concrète dans son rôle de promotion de la lutte contre les inégalités entre les sexes et susciter ainsi, une plus grande sensibilité à l’égard de ces questions au sein du Parlement.

Rôle. Les caucus de femmes parlementaires figurent parmi les associations et réseaux de femmes implantées à Madagascar qui travaillent dans la promotion de l’égalité homme-femme et dans la participation des femmes dans la vie publique. Ces mouvements ont un rôle fondamental dans la progression des droits des femmes notamment en influençant les prises de décisions au niveau national garantissant le développement et dans la mise en oeuvre des politiques d’égalité conformes aux accords internationaux signés par Madagascar.

Malgré les efforts entrepris par ces organisations, l’égalité des sexes n’est pas encore atteinte.

En effet, le nombre de femmes dans les postes décisionnels est encore très bas. D’une part la représentation féminine au sein de l’Assemblée nationale (21,8% aux législatives de 2013), bien qu’elle se soit nettement améliorée par rapport aux législatives de la période 1989 – 2007, reste faible. En 2018, seulement 8 des 30 ministres sont des femmes. Au niveau communal, seulement 5 % des maires sont des femmes (81 sur 1676).

Femmes parlementaires. A cet effet, EISA prévoie de conduire une évaluation des acquis des organisations de femmes dans la promotion de la participation des femmes dans les sphères décisionnelles sur une durée de 20 jours. Cette évaluation s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement et la mise en œuvre du plan stratégique du caucus des femmes parlementaires. L’analyse va fournir un état des lieux des forces et faiblesses des organisations de femmes dans la promotion du genre, spécifiquement dans la vie publique à Madagascar. Le document servira ainsi de guide et de source d’information dans la mise en œuvre des politiques de promotion du genre et dans l’appui des OSC de femmes.

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.