Paul Rabary : Le candidat pour l’unité du pays



Jacaranda
Paul Rabary a déposé hier sa candidature à la prochaine présidentielle.

Après avoir parcouru toute la Grande-île en moto, l’ex-ministre de l’Education Nationale a annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles, et a déposé officiellement son dossier auprès de la HCC.

Paul Rabary s’est enfin résolu à annoncer sa candidature à la magistrature suprême. C’est depuis le village de Vavony, du côté d’Ambila-Lemaintso, qu’il a fait sa déclaration. « Autrefois, Ambila était un lieu de vacances très agréable, mais aujourd’hui, la localité est laissée presque à l’abandon faute d’entretien, et les potentialités sont mal exploitées. C’est un peu à l’image de notre pays aujourd’hui » a-t-il expliqué. Le jeune politicien base ses engagements sur les trois piliers d’un véritable développement humain pour tous les segments de la population : l’éducation, la santé et les revenus décents. Sociologue de formation, Paul Rabary s’est également engagé à « construire une “Société du Fihavanana” fondée sur l’inclusion, la méritocratie et l’innovation », et a affirmé sa détermination à être candidat « pour garantir l’unité et le rayonnement de notre pays ». Présenté par le parti politique « Miasa ho an’i Madagasikara », Paul Rabary est un candidat qui affiche une préoccupation pour les intérêts de la population rurale, qu’il connait bien après avoir sillonné le pays à moto, mais aussi pour la population urbaine dont il connait les problématiques. Sa campagne aux couleurs vert pomme veut redonner espoir aux Malgaches, et leur démontrer qu’il est possible de faire de la politique autrement, et atteindre un objectif qui lui tient à cœur : la prospérité partagée. Il s’est entouré d’une équipe de jeunes experts qui ont fait leurs preuves dans différents secteurs pour l’aider à développer sa vision.

Jeune prodige. Le candidat, hors des partis politiques traditionnels, a fait ses preuves en dirigeant le ministère de l’Education Nationale pendant quatre ans. Les réformes et les nouvelles structures qu’il a mises en place ont permis de mettre en place le Plan Sectoriel de l’Education qui opèrera une grande transformation du système éducatif malagasy, ainsi que le COOCM (Cadre d’Orientation et d’Organisation du Curriculum Malagasy). Sa stratégie d’ouverture lui a permis de gagner la confiance des partenaires de l’éducation, tels que les bailleurs, les entreprises, la société civile, la diaspora et même des touristes. Durant son mandat de ministre, ces partenariats ont permis de construire plus de 3000 salles de classes à Madagascar. « C’est beaucoup, mais il reste encore tellement à faire. C’est cette expérience du travail efficace, motivé et performant que je veux mettre à la disposition de ma patrie » souligne celui qui s’est fait connaitre comme analyste politique de qualité.

Antsa R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Merci Mr Paul Rabary pour cette reconstruction de notre patrie

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.