Andry Rajoelina : Le TGV entre avec succès dans l’Imamo



Jacaranda
Andry Rajoelina a fait le plein hier à Manalalondo.

D’après les explications, l’autorisation octroyée par la Commune a été annulée au dernier moment sur ordre des autorités centrales.

Malgré les tentatives de blocage des tenants du pouvoir HVM, Andry Rajoelina a quand même réussi un succès populaire hier du côté d’Arivonimamo. Prévu se dérouler au stade municipal local, la rencontre de l’ancien président de la Transition avec la population de l’Imamo a dû être déplacée dans une grande place très poussiéreuse qui se trouve à 4 kilomètres de la ville. L’autorisation octroyée par la Commune a été annulée au dernier moment. D’après les informations, le maire Randrianarisoa Manoa aurait reçu un appel dans la nuit de jeudi, lui ordonnant d’annuler le meeting. Pour ne pas décevoir ses partisans locaux, le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) s’est quand même rendu à Arivonimamo. Il a été accueilli par plusieurs centaines de partisans de la Révolution orange. « Quelle que soit la circonstance, personne ne pourra m’empêcher de vous rencontrer et quelles que soient les intimidations, nous ne reculerons pas », a déclaré d’emblée Andry Rajoelina qui s’est mis à l’écoute de la population locale hier.

Bain de foule. L’insécurité et les attaques des « dahalo », le délabrement des routes au niveau du District, le manque, voire l’inexistence d’infrastructures dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’élevage et de l’agriculture, la difficulté d’accès à l’eau potable et à l’électricité, sont entre autres, les principaux problèmes rencontrés quotidiennement par la population de l‘Imamo. Des problèmes auxquels l’ancien homme fort du pays entend résoudre rapidement dans le cadre de son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM). Ce projet prévoit de rattraper le retard enregistré par Madagascar dans le domaine du développement. A la fin du meeting, Andry Rajoelina a tenu à avoir des contacts directs avec la population locale. Il a rallié à pied, le long trajet menant jusqu’à la place du marché où une foule immense l’attendait déjà. Une manière pour les habitants d’Arivonimamo d’exprimer leur soutien inconditionnel au numéro Un du MAPAR. La rencontre a été marquée par une séance de bain de foule improvisée qui a duré un long moment.

60%. En tout cas, le TGV a réussi à entrer avec succès dans l’Imamo hier. « Premier tour dia vita ». Tel a été le mot d’ordre. Après Arivonimamo, il a également effectué un succès populaire à Manalalondo. Une foule immense était venue au stade local pour rencontrer le président fondateur de l’IEM qui a visité cette commune, réputée être une zone enclavée, pour la première fois. Andry Rajoelina lui-même a été surpris par l’accueil chaleureux que lui a réservé la population locale. « La donne a changé et Manalalondo a tourné une page de son histoire », a déclaré un responsable local du TGV – MAPAR. Et lui de faire savoir au passage que « si auparavant l’Imamo a toujours été réputé être conquis par une autre formation politique, désormais, Manalalondo est complètement coloré en orange ». En effet, cette commune promet 60% des voix au candidat du « Tanora malaGasy Vonona ».

« Tso-drano ». A noter que durant cette descente dans la Région Itasy, Andry Rajoelina a reçu le « tso-drano » des « Raiamandreny » locaux pour sa candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. « Vous êtes notre sauveur, aidez nous à sortir de cette situation de pauvreté alarmante », a soutenu Dada Laure, « olobe » et non moins président de la Fédération des « Mpihira gasy ». Pour sa part, la députée Célestine Rabemananjara élue dans cette localité a sollicité l’appui de l’ancien président de la Transition aux villageois. Elle a tenu à faire savoir que lors de la saison des pluies, le 36km reliant Manalalondo – Arivonimamo se fait en 3 jours. 85% de la population locale étant des agriculteurs, pourtant, la vétusté de la route constitue un blocage à l’acheminement des produits. Andry Rajoelina a profité de ce passage dans l’Imamo pour encourager la population locale à rester vigilante par rapport au processus électoral et pour vérifier les noms dans la liste électorale. Ce jour, l’ex-homme fort du pays est attendu du côté d’Analavory, toujours dans la Région Itasy.

Davis R

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Efa ny Filoha natolotr’ilay iry, ny Praiministra, Ministra tsy haiko hoe firy ny azy ao, ny Mpisolombavambahoaka,… propagandy mialoha ny fotoana efa mangony fotsiny fa mbola miseho ho azy ho « victime » foana izy !!!!
    Mba rahoviana io bandy io no tompon’andraikitra amin’izay zavatra miseho e ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.