Marc Ravalomanana : « Pour reconstruire et non pour détruire »                                                      



Jacaranda
Le candidat Marc Ravalomanana a conquis samedi dernier la confiance de la population du Grand Port.

Succès populaire pour Marc Ravalomanana avant-hier à Toamasina dans le cadre de la clôture de la célébration du XVe anniversaire du TIM. En effet, une foule immense a répondu à son invitation et était massivement venue au bord de la mer pour entendre son discours tant attendu depuis longtemps.  Mais avant de prononcer son discours, Marc Ravalomanana a fait déposer auprès de la HCC son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Il a mandaté pour ce faire Mamimamonjy Raharinavalona, accompagné de sa fille Sarah Ravalomanana. « Je serai là pour reconstruire et non pour détruire », a déclaré depuis Toamasina le président national du TIM quelques heures après ce dépôt de dossier de candidature. Avant son meeting qui s’est tenu ce samedi, malgré les tentatives de certaines autorités compétentes de l’interdire, Marc Ravalomanana a été reçu à Toamasina même par le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana (Voir article en page 20). Visiblement, bien que le MAP II n’ait pas encore été officiellement présenté, la population du Grand Port a apprécié les grandes lignes de son programme principalement axé sur le redressement rapide de l’économie du pays.

Retour au bercail. Le suspense est  levé. Le dépôt de dossier de candidature de Marc Ravalomanana met fin aux rumeurs délibérément véhiculées par les mauvaises langues. Incontestablement, cet acte de dépôt installe une nouvelle donne dans les débats sur la tenue de la prochaine élection présidentielle, étant donné que le président national du TIM fait partie des grands favoris de cette course à la magistrature suprême du pays. D’après nos sources, on assiste actuellement au sein du TIM au retour au bercail des anciens collaborateurs de Marc Ravalomanana. Ces derniers feront leur retour pour faire gagner le fondateur de Tiko au scrutin du 7 novembre. « Il est plus que jamais temps d’unir les forces pour la victoire de Marc Ravalomanana à cette élection. », a révélé hier un baron du TIM. Ce dernier de rajouter : « Le KMMR (Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana) regroupe non seulement le parti « Tiako I Madagasikara », mais également d’autres entités politiques qui sont convaincues de la réelle volonté de Marc Ravalomanana à redresser le pays après une crise politique qui a pris en otage son économie en 2009. » A noter que le désormais candidat Marc Ravalomanana a commencé à sillonner l’île depuis son retour d’exil en 2014.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.