Andriamparany Radavidson : Pour la tenue d’un dialogue national sur la Constitution



Jacaranda
Andriamparany Radavidson propose la tenue d’un dialogue national sur la Constitution.

Le candidat du parti « Firaisam-pirenena ho an’ny Fahafahana sy ny Fandrosoana » (FFF) ou Union nationale pour la liberté et le développement) a tenu une conférence de presse, hier, à Ankorondrano. Benjamin Andriamparany Radavidson, car il s’agit de lui, a fait un tour d’horizon des actualités nationales. Cet ancien ministre de l’Economie, des Finances et du Budget a parlé évidemment de l’économie, sans oublier pour autant le volet social et politique. Sur ce dernier point d’ailleurs, il a parlé de l’importance de la tenue d’un dialogue national portant notamment sur la Constitution. Mais précédant ces assises nationales, cette loi fondamentale devrait être assimilée par les gens. Autrement dit, le choix de société incombe à tous.

Assises régionales. Il a parlé également de la décentralisation effective qui selon ses dires ne devrait pas seulement se limiter sur le plan financier mais il incombe aux « Faritra » de procéder à la conception du projet de développement régional. Donner aux régions la possibilité de gérer les impôts locaux et les redevances. A cet effet, il propose la mise en place de fonctionnaires territoriaux. Lors de cette rencontre avec les journalistes, le candidat du FFF n’a pas manqué d’aborder le problème de l’insécurité. Pour résoudre le problème, il suggère la tenue des assises régionales et que les décisions prises lors de ces assises devraient avoir une force exécutoire. En ce qui concerne l’enseignement, l’ancien ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique de rappeler qu’il a été parmi les premiers à prôner la dépolitisation de l’éducation.

Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.