Précampagne : La Tvm et la Rnm tendent la main à tous les candidats



Jacaranda

A Madagascar, la précampagne n’est pas encadrée juridiquement et tout le monde part du principe selon lequel tout ce qui n’est pas interdit est permis. Mais depuis hier, jusqu’au 5 octobre – à deux jours avant l’ouverture de la campagne électorale – la TVM et la RNM décident de donner la parole à tous les candidats à la présidentielle. Comme l’a expliqué Tsitohaina Ramarolahy, le directeur de l’Information au sein de la radio nationale, « il ne s’agira pas d’une émission durant laquelle le candidat va inviter le peuple à voter pour lui. Mais, ce sera une émission à l’exemple de Savaravina ou Kao-dalina durant laquelle il sera interviewé par rapport à son parcours, son programme, les solutions qu’il propose face aux problèmes sectoriels bien définis ». Cette émission a lieu sur la Rnm du lundi au samedi, de 19h30 à 20 heures ; sur la Tvm, le rendez-vous se tient du lundi au vendredi, de 18h50 à 19h20. Sur ce point, il a été mis en exergue par ce responsable qu’ « il incombe au candidat qui souhaite intervenir de se déplacer et de réserver la date qui lui conviendra ».

Emission payante. Mais attention ! Cette émission ne sera pas gratuite. « Elle est payante. Je ne citerai pas le montant, mais ceux qui veulent obtenir plus d’informations peuvent venir directement au siège à Anosy. Par contre, je peux rassurer les candidats que par rapport aux 50 millions d’Ariary à titre de caution, ce sera une somme anodine », a souligné Tsitohaina Ramarolahy. D’après les informations obtenues, les candidats ne peuvent intervenir que trois fois durant cette période et ils peuvent être représentés par les autres partis qui les soutiennent. L’essence de cette émission sur la Tvm et sur la Rnm est donc de faire connaître aux électeurs les candidats qu’ils vont élire et surtout, d’orienter leur choix par rapport aux programmes de ces derniers. Ceux qui en ont les moyens adéquats seront les bienvenus. Ceux qui n’en ont pas attendront l’émission organisée avec la Ceni qui est gratuite et qui garantira l’égalité de chances de tous les candidats, sans exception.

Recueillis par Aina Bovel

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.