Candidature aux élections : Les autorités soumises à l’obligation de démission     



Jacaranda

La HCC a publié hier la liste des personnes exerçant des hautes fonctions et des hauts emplois civils et militaires de l’Etat, qui sont assujetties à l’obligation de démission s’ils sont candidats aux élections. Font partie de la catégorie des personnes nommées aux hautes fonctions et hauts emplois civils de l’Etat le Grand Chancelier, les ambassadeurs ou chefs titulaires de missions diplomatiques, le gouverneur de la banque centrale, les secrétaires généraux, directeurs généraux et directeurs de ministères, les présidents d’Universités, les représentants de l’Etat au niveau des CTD ainsi que les directeurs généraux, membres des organes d’administration ou de gestion des organismes rattachés aux Institutions et aux départements ministériels.

En Conseil des Ministres. Par ailleurs, la HCC rappelle que les officiers généraux, les inspecteurs généraux de l’Armée Malagasy, les inspecteurs généraux de la Gendarmerie nationale, le Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le commandant de la gendarmerie nationale, l’adjoint au Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le commandant des Forces aériennes, le commandant des Forces navales, le commandant des Forces d’Intervention, le commandant des Forces de développement, le chef d’Etat-Major du commandement de la gendarmerie nationale, les commandants des régions militaires, les commandants des circonscriptions interrégionales de la Gendarmerie nationale, sont également soumis à l’obligation de démission s’ils sont candidats aux élections. Toutes autres fonctions et hauts emplois militaires dont la nomination est faite par décret en Conseil des Ministres, sont aussi assujettis à cette obligation.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.