Ministre Harimisa à Genève : Rapport sur la protection des travailleurs migrants



Jacaranda
La ministre Harimisa Noro Vololona a conduit la délégation malgache à Genève.

Une délégation malgache conduite par le ministre de la Justice, Harimisa Noro Vololona, a assisté à Genève, à des assises internationales portant notamment sur la protection des travailleurs migrants. La délégation est composée du Général de Division Jean Christophe Randriamanarina Secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Défense Nationale chargé de la Gendarmerie et de  Véronique Resaka, Représentant Permanent de Madagascar auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et ses collaborateurs.

Directives. En application des dispositions de l’article 73 de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille et conformément aux directives spécifiques à l’instrument, le gouvernement, par le biais du Comité Interministériel de Rédaction des Rapports des Droits de l’Homme, a établi le rapport initial de Madagascar. Le rapport est un document relatant les progrès réalisés par Madagascar dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions visant essentiellement la protection des travailleurs migrants et les membres de leur famille.

Droits de l’homme. Lors de son allocution, Gilmore, le Haut-Commissaire adjoint a souligné que cette année est remarquable pour les droits de l’homme, en rappelant qu’elle marque le 20e anniversaire de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme et le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.  Elle a insisté sur le rôle du Comité pour aider à définir quelles seront les obligations concrètes des États que devra contenir le pacte mondial sur les migrations.

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.