Affaire Anjozorobe : Présence confirmée de Matthieu Rajaonarimampianina



Jacaranda
Deux pickups de la Présidence ont été utilisés pour la descente.

Après la démission de Hery Rajaonarimampianina, les langues se délient. Des vidéos et photos prises le jour de la fusillade font surface.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Anjozorobe. Le 22 février 2016, Mandignisoa, un jeune natif du Sud a été tué lors d’une fusillade à la carrière d’Ankaraoka, dans la Commune rurale de Marotsipohy, District d’Anjozorobe. Le 6 mars de la même année, au cours d’une conférence de presse, l’ancien président Hery Rajaonarimampianina a nié toute implication de son fils dans cette affaire en affirmant que contrairement aux allégations portées à son encontre, son fils Matthieu Rajaonarimampianina ne se trouvait pas à Anjozorobe le jour de la fusillade. A l’époque, les « zanak’Androy » ont déclaré que ce sont des éléments des Forces de l’ordre ayant accompagné le fils de l’ancien président qui ont ouvert le feu sur les occupants de ladite carrière et ont mis le feu sur les cases d’habitation qui s’y trouvent. En réponse à cette accusation, le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain a incité tout un chacun à produire toutes les preuves de l’implication de son fils dans cette histoire. Désormais, c’est chose faite. Des vidéos et des photos de cette tuerie circulent en coulisses. Des preuves irréfutables, puisque sur les vidéos et photos, l’on voit bien Matthieu Rajaonarimampianina conduisant lui-même un pick-up de couleur blanche appartenant à la Présidence de la République. Accompagné par un Huissier de Justice et des éléments des Forces de l’ordre, le fils de l’ancien président était armé, puisqu’il portait un pistolet automatique sur sa ceinture. Lors de cette descente, la « délégation » était à bord de deux pickups de la Présidence de la République immatriculés 52029 WWT et 1854 WWT. Ces nouveaux éléments suffiront-ils à prouver l’implication de la Présidence dans cette affaire ? Nous en aurons certainement la réponse au dénouement de la plainte des 73 députés pour le changement. Quoi qu’il en soit, les caractéristiques des vidéos et photos qui viennent de sortir confirment qu’elles ont été prises le jour de la fusillade.

Matthieu Rajaonarimampianina conduisait lui-même la deuxième voiture.

Zone rouge. Pour revenir aux faits : il y avait environ  200 exploitants à avoir travaillé dans la carrière d’Ankaraoka pour extraire du cristal titane. Selon les explications des « zanak’Androy », le propriétaire des lieux disposait d’un permis minier légal et chaque exploitant a payé une location de 11 millions d’Ariary par mois. Leur exploitation marchait bien jusqu’au jour où la carrière en question a été déclarée zone rouge après une intervention d’un huissier de Justice et des Forces de l’ordre qui ont accompagné Matthieu Rajaonarimampianina. C’est ce qu’a affirmé Jean Yrmand, frère de la victime durant une conférence de presse organisée à Antananarivo. Lors d’un verdict prononcé le 3 février 2016, les exploitants ont obtenu gain de cause. Le propriétaire de la carrière a été condamné à payer 50 millions d’Ariary de dommages-intérêts. Entre-temps, ce dernier a également présenté une ordonnance d’expulsion des exploitants. Matthieu Rajaonarimampianina et ses troupes ont effectué cette intervention musclée alors que l’affaire devait encore être jugée en appel. Face à ces nouvelles  vidéos et photos qui circulent, le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », Hery Rajaonarimampianina devrait apporter des éléments de preuves pour disculper son fils. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post

6 Comments - Write a Comment

  1. il faut que la loi s’applique à qui que ce soit!!!celui qui sème le vent…

  2. Dans le reste de la globe nulle ne au dessus de la loi a Madagascar c’est le contraire

  3. Un être humain si au moins on apprend mais pas semblant comme toujours on revient a là basse c est quoi un être humain Adan Eve etc non plus argent docteur avocat homme d’affaires etc la valeur humain le vrai

  4. C’est ce qu’on appelle APPEL DE SANG et aucun famille d’assassin n’échape jamais à la justice! On voit bien les sourires et les joie sur les visages des occupants du voiture n°2, à se demander si l’Antandroy assassiné n’était pas un être humain?!

  5. J ai attendu beaucoup de choses sur son fils. C’est le problème des parents malgache le métier et l honneur du papa ne pas ce lui du fils, si on change pas notre façon d éduquer … à méditer

  6. lol
    « Tsy misy miafina izay tsy ho hita na takona izay tsy haseho. »
    Rajao et son fils face à la réalité.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.