Le président sortant aura eu des sueurs froides.



Jacaranda
Une foule immense a déferlé sur le bord de mer pour écouter RIR.

« Il faut un Président qui donne le bon exemple, ayant une bonne mentalité, prônant la paix et la bonne gouvernance. Un Président qui ose sanctionner ses proches, qui fait primer les intérêts de la Nation et non l’enrichissement personnel. Un Président proche du peuple et conscient des réalités sociales. Un Président qui exclut tout abus de pouvoir ». Roland Ratsiraka a brossé sommairement mais substantiellement le profil que devrait avoir un Président de la République. C’était durant le week-end à Toamasina, où le candidat n°33 qui figure parmi les favoris à l’élection présidentielle, a tenu une réunion en salle samedi au Miramar, avant le meeting d’hier sur le bord de mer où une foule immense a déferlé sur la grande plage pour écouter RIR.

RIR. Ce sont les initiales de Ratsiraka Iarovana Roland, mais qui signifie aussi « Rindra Iavian’ny Raitra » ou « Résultats à Impact Rapide ». Et ce, par rapport à son programme dont les grandes lignes consistent à donner du travail et/ou une formation à chaque citoyen par la création d’agence nationale pour l’emploi et la formation ; à la mise en place de zones économiques spéciales ; à l’incitation à la création de zones franches dans le domaine textile et celui de matériaux de construction notamment à Toamasina.

Programme. L’ex-ministre des Travaux Publics prévoit aussi de construire 50 km de routes dans le Grand Port pour désengorger la Ville et remédier aux problèmes d’inondations des quartiers par les eaux de pluie très fréquentes à Toamasina où il envisage aussi d’installer des caméras afin de lutter contre l’insécurité. Le ministre du Tourisme sortant compte également réaménager l’aéroport d’Ambalamanasa pour que ce dernier puisse accueillir des avions gros porteurs. En sa qualité d’ancien maire, il connaît les problèmes récurrents de la Ville où il entend construire des logements sociaux, des HLM, voire des immeubles à faible loyer, en rapport avec le pouvoir d’achat de la population. De même, des infrastructures sportives figurent au programme de Roland Ratsiraka qui a des projets adaptés aux spécificités et aux besoins de chaque province, de chaque région. Des programmes de proximité qui le rapprochent du peuple tel qu’on l’a vu à Toamasina.

  1. O

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Bref, RIR c’est un programme pour le communal.

  2. Vous me faites « RIR », Monsieur le Rolland.
    Hahahaha.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.