Nations Unies : Pour la poursuite du processus électoral en cours !



Jacaranda

Nonobstant les tentatives de report de la présidentielle anticipée, la situation actuelle fait que cette dernière aura lieu advienne que pourra. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que le président Hery Rajaonarimampianina, candidat à sa propre succession, a remis sa démission vendredi dernier, conformément aux dispositions de l’article 46 de la Constitution. Par conséquent, il incombe au président du Sénat de s’occuper de l’intérim et des attributions présidentielles courantes. Rivo Rakotovao a aussitôt pris cette fonction, vendredi dernier.

Engagement. Dans ce cadre, l’organisation des Nations Unies – à travers son secrétaire général, Antonio Guterres –  n’a pas manqué de saluer, samedi dernier, le respect de la Constitution dont a fait preuve Hery Rajaonarimampianina, malgré sa « légère » (euphémiquement) hésitation. Mais ce n’est pas tout. Le SG des Nations Unies a réaffirmé l’engagement des Nations Unies, dans un message rendu public, à soutenir le processus électoral. « Le Secrétaire général renouvelle l’engagement des Nations Unies à continuer d’appuyer le processus électoral en vue de la tenue d’élections pacifiques, crédibles et inclusives », lit-on dans son message.

Rejet. Par ailleurs, dans un communiqué de presse, toujours en date du 8 septembre dernier, le système des Nations Unies exhorte tous les acteurs concernés par le processus électoral à « continuer d’œuvrer pour la poursuite du processus électoral en cours, dans le sens de la tenue d’élections transparentes et apaisées, conformément au calendrier établi ». Une manière de rejeter l’idée d’une quelconque transition concertée, ou d’un report de la présidentielle pour n’importe quelle raison. « Cette démarche collective demeure la seule voie de consolidation de la paix et de la démocratie, vectrice de la réalisation de développement en faveur de toutes les populations malgaches, pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) », estime le système des Nations Unies.

Grande implication. Nous ne sommes pas sans savoir que cette implication des Nations Unies se traduit, principalement, par le Basket Fund Sacem (Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar) à hauteur d’environ 15 millions de Dollars. La semaine dernière, la Corée du Sud a donné sa contribution. Sur ce point, le président de la CENI(Commission électorale nationale indépendante), Hery Rakotomanana a informé qu’un gap de  moins d’un million de dollars reste à combler. Jusqu’à maintenant, le Sacem a permis, entre autres, de financer l’impression des spécimens des bulletins uniques en Afrique du Sud, des bulletins uniques définitifs qui seront utilisés lors du scrutin et des ateliers de renforcement des capacités des démembrements de la Ceni. Notons que dans les semaines qui viennent, la Ceni devrait organiser la première réunion avec les représentants des candidats. Par ailleurs, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)devrait  dépêcher une mission d’audit international des listes électorales. A suivre.

Recueillis par Aina Bovel

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.