Mahazoarivo : Bilan trimestriel pour le PM Ntsay Christian

Jacaranda
L’ancien Représentant de l’Organisation Internationale du Travail n’a pas chômé durant  ces 100 jours.

Après la démission du Président de la République élu, le Premier ministre de consensus exerce quasiment la plénitude de la fonction exécutive prévue par la Constitution. Celle-là même qui prévoit en son article 65 9° que le PM « assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». Le paragraphe 10 d’ajouter qu’ « il préside le Comité Interministériel de la Défense qui est chargé de la mise en œuvre de la politique générale de défense ».

CNSI. Le président de la République par intérim n’ayant pas qualité de chef suprême des forces armées, le PM de consensus a les coudées franches en matière de sécurité et de défense. Il n’a d’ailleurs pas attendu ce recentrage des pouvoirs en faveur de la Primature pour jeter les bases d’une stratégie pérenne de lutte contre l’insécurité. La mise en place du Comité National de la Sécurité Intérieure (CNSI) illustre sa détermination à rétablir la sécurité, la paix et la stabilité sur l’ensemble du territoire en sensibilisant notamment les représentants de l’Etat à tous les niveaux lors de ses tournées.

Patrimoine de l’Etat. La restauration de l’autorité de l’Etat fait aussi partie des priorités du chef du gouvernement qui a réussi à imposer les plaques rouges pour mettre un frein à l’utilisation abusive et incontrôlée des véhicules administratifs ainsi qu’à la gabegie en matière de consommation de carburants. Cette opération visant à préserver le patrimoine de l’Etat s’étendra aux bâtiments administratifs qui sont squattés illicitement par des occupants qui n’y ont plus droit. Le  PM qui est constitutionnellement « le chef de l’Administration » a également réussi à imposer à cette dernière, l’obligation de neutralité politique afin d’éviter toute utilisation des prérogatives de puissance publique à des fins personnelles et/ou électorales. La fin des mouvements de grève peut être de même mise à l’actif du premier bilan trimestriel du PM qui n’est pas comptable du passif résultant de plus de quatre années d’exercice des précédents dirigeants.

R. O

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. midi parle de batiments administratifs-le premier ministre devra valider sans exception toutes les ventes locations aux fonctionnaires ou les ayant droit par respect d’egalité de traitement dictée par l’esprit de reconciliation nationale car seuls les fonctionnaires tres minoritaires habitant tana en ont benéficiés-que l’ETAT ne favorise pas la haine contre les tananariviens

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.