Armes à feu : 65 636 détentions légales recensées

Le comité interministériel de l’organisation du mois de l’amnistie se lance dans une campagne de sensibilisation pour dissiper les malentendus. Hier, ce comité a rencontré la presse au ministère de la Défense Nationale à Ampahibe. Une occasion pour les responsables de rappeler que les détentions illicites d’armes doivent être régularisées auprès des districts et des préfectures. La procédure est gratuite si elle intervient dans le délai d’un mois imparti à l’opération. « Aucune sanction ne sera infligée à ceux qui effectuent cette procédure de régularisation. », a réitéré le secrétaire général du ministère de la Défense Nationale, le   vice-amiral Rakotoarisoa Jean Lucien.

Restitution. Par ailleurs, le numéro deux du MDN de préciser : « Les armes illégales doivent être purement et simplement restituées. » On a appris hier qu’en tout et pour tout, 65 636 détentions légales d’armes sont actuellement recensées. Sans compter bien sûr les armes utilisées par les forces de l’ordre. A noter que la circulation illégale d’armes à feu se trouve à l’origine de la recrudescence de l’insécurité à Madagascar. Le ministère de la Défense nationale, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le ministère de la Justice ainsi que le ministère de la Sécurité  publique sont chargés de l’organisation du mois de l’amnistie dont la date exacte du début n’est pas encore connue.

  1. Le mois de l’amnistie s’inscrit dans le cadre d’un programme lancé par l’Union africaine intitulé « Faire taire les armes en 2020 ». Ce programme sera surtout mis en œuvre dans les pays africains qui viennent de connaître la guerre. Le cas de Madagascar est particulier dans la mesure où la Grande Ile n’a pas connu la guerre, mais les crises politiques qui se sont succédé ont engendré des problèmes de circulation illicite des armes. Le moment est venu pour récupérer ces armes qui circulent illégalement. L’Etat malgache bénéficie de l’appui de l’Union  africaine dans cette opération de récupération d’armes illégales et de régularisation des détentions illicites.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire