Roland Ratsiraka : Toliara conquise par le candidat n°33

Jacaranda
Roland Ratsiraka est un sportif qui aime sillonner le pays en moto.

Roland Ratsiraka a dû attendre la fin de l’après-midi, ce Samedi 29 Septembre, pour monter sur le podium devant l’Hôtel Plazza de Toliara. Avec quelques pas de tsapiky (danse traditionnelle) le Leader de Malagasy Tonga Saina (MTS) Roland Ratsiraka a harangué la foule avec quelques promesses, s’il passe les présidentielles.

D’entrée de jeu, le candidat n°33 a annoncé que « les tuléaroises auront des formations en coupe et couture et n’auront plus besoin d’acheter des robes. Une école de tourisme  sera implantée ici pour la promotion du tourisme, car Toliara est touristique avant tout. Des liaisons aériennes seront créées entre l’Afrique du Sud, La Réunion et la Cité du Soleil, et ce, en ligne directe. Des paquebots viendront s’accoster au port, emmenant des touristes du monde entier. Il y aura des zones franches pour donner du travail à tous les tuléarois.  Les valeurs culturelles propres aux Malgaches se sont dégradées au fil du temps ces dix dernières années, des magouilleurs se sont enrichis. La corruption règne dans tous les secteurs. Le peuple n’a plus confiance aux dirigeants ». Et d’enchaîner qu’« après la première République nous n’avons cessé d’importer du riz. Les canalisations sont bouchées. Il y aura donc un ministère s’occupant uniquement du riz. Il faudra arranger tout ça. Ce n’est pas difficile à réaliser. Aucune démagogie. Il faut une volonté politique », termine l’initiateur de l’impact rapide.

Endroits reculés. Avant Tuléar, Roland Ratsiraka est allé dans les communes rurales de Marolambo  et Mahanoro, inaccessible en voiture et faisant 100 km par jour dans les endroits les plus reculés et très difficiles d’accès en motocross. Le champion de moto joint l’utile à l’agréable et a  été accueilli en héros à chaque village car jamais, aucun homme public n’a  rendu visite ces villages depuis leur histoire pourtant riches en hommes et produits locaux et miniers. D’ailleurs pour le candidat n°33, « la meilleure lutte contre la pauvreté est la création d’ emploi. Ceci implique que l’ image et la compétitivité  du pays à l internationale doivent obligatoirement être  meilleures et stables dans le temps. Le poids de la politique sera alors amoindri afin de laisser la place définitivement au développement économique et social».

Recueillis par Charles RAZA/ Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Qu’est ce qu Il a fait pour sa région ????
    Tamatave??? Vitany matavy !!!
    Mampihomehy.!!!
    Il ne faut pas prendre les gens pour des idiots !!!
    Ana adalaina ry malagasy oh!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.