Trésorier de compte campagne : Encore huit candidats récalcitrants !

Jacaranda

Plus qu’une semaine avant le début officiel de la campagne électorale pour le premier tour de la présidentielle, qui se tient du lundi 8 octobre jusqu’au mardi 6 novembre. Mais pendant ce temps, ce ne sont pas tous les 36 candidats qui se sont dépêchés de nommer un trésorier de compte campagne, nonobstant les dispositions de l’article 65 de la loi n°2018-008 portant régime général des élections et des référendums. En effet, selon cet article, « tout candidat (…) à un mandat électif (…) désigne un trésorier de compte de campagne après l’enregistrement de la candidature pour une élection (…) ». Hier, nous avons interrogé la Ceni (Commission Électorale Nationale Indépendante) pour savoir où en est le dossier actuellement. Jusqu’au moment où nous écrivons, il est loisible d’informer le public que, sur les 36, huit candidats demeurent récalcitrants même si la liste officielle de candidatures retenues est sortie bien avant le 26 Août dernier.

Sanctions. Du côté de la Ceni, l’on a argué que « la commission électorale n’a pas le pouvoir de sanctionner les candidats qui n’ont pas encore nommé leur trésorier de compte de campagne. Cette tâche revient à la commission de contrôle du financement de la vie publique ». Nous notons, au passage, qu’une séance d’information et de partage relative au financement des campagnes électorales a lieu ce jour au Carlton Anosy. Une séance co-organisée par ladite commission de contrôle, le ministère de la Justice, le ministère des Finances et du Budget, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et le Sacem (Soutien Au Cycle Électoral de Madagascar). Pour en revenir au sujet, le trésorier de compte de campagne, selon les dispositions des articles 65 à 87 de la même loi susmentionnée, « tient, entre autres, le compte de campagne d’un candidat, règle les dépenses engagées en vue de l’élection, et qui est civilement responsable de tous les actes de gestion et d’administration qu’il effectue (…) ».

Formation non-permanente. Outre cette histoire de trésorier de compte de campagne, la formation non-permanente qui regroupe les représentants des candidats au sein de la Ceni, n’est  toujours pas complète. Actuellement, il manque encore cinq représentants des candidats sur les 36. A titre de rappel, cette formation non-permanente est chargée d’observer le processus électoral  dans son ensemble. A suivre.

Recueillis par Aina B.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.