Andry Rajoelina : Un candidat jeune, patriote et rassembleur

Foule immense à chaque arrêt du candidat n°13

Andry Rajoelina. Le candidat numéro 13 deviendra le plus jeune président en Afrique s’il est élu à la magistrature suprême.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette célèbre citation s’applique à « Zandrikely » qui est un modèle de réussite pour la jeunesse malgache qui fonde beaucoup d’espoir sur le fondateur de l’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM). Le candidat numéro 13 connaît d’ailleurs les problèmes des jeunes pour lesquels il a des solutions concrètes. Entre autres et non des moindres, la création d’un système de crédit « sans intérêt » pour la jeune génération afin de financer des projets. A l’instar même d’Andry Rajoelina à qui une grande banque de la place avait décerné le Trophée du meilleur jeune Entrepreneur en 2003. 15 ans après, le jeune capitaine d’entreprise qu’il était déjà à l’époque, a gagné beaucoup en maturité. Y compris dans le domaine politique où il a beaucoup appris depuis son élection triomphale à la mairie de Tana en 2007. Suivie de son accession à la tête de l’Etat en 2009 après le feu vert de la Haute Cour Constitutionnelle qui avait assimilé à une démission du président Marc Ravalomanana, le transfert des pouvoirs à un directoire militaire. Lequel l’avait effectivement transféré à son tour au leader de la Révolution Orange avec toujours la caution de la HCC.

Homme d’Etat. Après la fin du régime transitoire qu’il avait codirigé, soit dit en passant, avec certains de ses adversaires actuels qui donnent l’impression de faire montre d’amnésie, Andry Rajoelina s’était volontairement éclipsé de la scène politique durant le premier quinquennat de la Quatrième République. Le temps de prendre du recul pour mieux aller de l’avant aujourd’hui avec cette fois-ci, un projet de société bien ficelé, en l’occurrence l’IEM, qui n’a rien à voir avec la fameuse Feuille de route imposée par la communauté internationale et arrêtée de commun accord avec tous les acteurs politiques de la Transition. Une chose est sûre, Andry Rajoelina version 2009 n’est plus Andry Rajoelina cru 2018. En l’espace de 9 ans, il a consolidé sa stature d’homme d’Etat prêt à reprendre les rênes du pays. « Non pas par soif de pouvoir ni pour l’honneur, encore moins pour ses intérêts personnels, mais pour sauver Madagascar », comme il n’a de cesse de le répéter tout au long de sa première semaine de campagne électorale.

Ralliements. Une posture de « sauveur » qui justifie la série de ralliements au candidat numéro 13. Pour ne citer que les parlementaires Siteny Randrianasoloniaiko, Berthin Andriamihaingo,, Nicolas Stephan, John Elite, Jao Jean… Sans oublier le dernier soutien en date, celui de l’ancien ministre Narson Rafidimanana. Ces membres de la classe politique issus de diverses tendances et de différentes régions, témoignent de l’envergure nationale d’Andry Rajoelina et de sa capacité à rassembler. Même au niveau des artistes qui l’accompagnent et le soutiennent aux quatre coins du pays, pour ne citer que Jerry Marcos, Jaojoby, Princio, Raboussa, Odyai, Slaven, Dadi’love, Melky, Farah Jones, Lianah, Rakroots, Dah’mama…

Andry Rajoelina a une envergure nationale.

Audience nationale. Ces grands noms du show biz ayant tous de la « Valera » comme Simonda, confortent l’audience nationale du candidat numéro 13, tel qu’on a pu du reste le constater de visu, lors des premiers jours de la propagande. A chaque arrêt du « Tanora malaGasy Vonona », la population était venue massivement au rendez-vous pour exprimer son « Fitiavana » envers le candidat numéro 13 dont la devise est « Fa ny Fitiavana no lehibe indrindra ». Ce qui explique aussi cette vague d’adhésions non seulement Orange, mais de toutes les couleurs à Andry Rajoelina. « Je ne suis pas le candidat d’un parti ni d’un groupe de partis. Je suis le candidat du peuple malgache », tient-il d’ailleurs à spécifier, d’une ville à une autre où chaque rassemblement confirmait son image de candidat jeune, patriote et rassembleur.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

19 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Si le candidat N°13 n’a jamais pu réaliser ses promesses durant la transition de 2009 parce qu’il s’est exercé avec le business du bois de rose alors pour quelles raisons il va les réaliser si il est élu à la magistrature suprême ! Nous ferons toujours parti des pays les plus pauvres du monde, il est inutile d’espérer d’être au plus haut sommet de l’Afrique car nous ne ferons jamais le poids face à l’Egypte, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye avec le candidat N°13 et avec celui qui va le succéder même si Marc Ravalomanana ne sera plus jamais « Président » dans sa soif d’avoir voulu accomplir le M.A.P (Madagascar Action Plan) car nous ne verrons plus de présidents comme lui. Ce n’est pas mon problème même si d’autres parties politiques proches du candidat n° 13 arriveront toujours à ne pas faire élire le candidat n°25 à la magistrature suprême car le chômage monte déjà en flèche aujourd’hui et avec le candidat n°13 ce phénomène s’empirera de jours en jours. Il sera sous les ordres de la C.E.E qui ne pensera qu’à se sucrer avec lui au détriment de la population malagasy.

  2. Même si il est élu à la magistrature suprême comme pour le cas de Hery Rajaonarimampianina, son gouvernement va mal débuter et mal finir. En tant que catholique, les prêtres catholiques ont eu tort de le soutenir car ils vont s’en mordre les doigts de lui donner leur bénédiction. Durant la transition, il n’a pas réalisé grand chose que des stades de rugby ainsi que le coliséum d’Antsonjombe, l’hopitaly manara-penitra de la route digue qui n’est pas opérationnelle jusqu’à maintenant de même que l’hôtel de ville d’Analakely. Il ne se préoccupera plus de la population une fois arrivé au pouvoir. Malheur à ceux et à celles qui ont décidé de le choisir comme futur président de la république car ces personnes seront les premières victimes de leur mauvais choix. Même si Marc Ravalomanana n’est pas président de la république, je me suis déjà acquitté du devoir de bon citoyen d’avoir fait le bon choix. Dans ce cas là, il n’y a plus qu’à prier et demander au tout-puissant d’enlever le candidat numéro 13 de son poste de Président de la république car quels que soient les efforts des frondeurs , ceux-ci seront toujours vains et que les prêtres catholiques qui l’ont sanctifiés se fatigueront pour rien de prier pour lui parce que le tout-puissant ne les écoutera pas.

  3. La « revanche »est un plat qui se mange froid ! Revanche dans ce contexte et non vengeance !
    J admire Andry Rajoelina. Il a pris du recul ces dernieres annees mais sans perdre de vue comment sortir Madagascar de sa pauvrete.
    Le voila revenu avec plus de maturite, ayant appris de ses erreurs, et cerise sur le gateau, un beau programme realisable qu est l IEM. Genre de programme qui marche au Senegal, donc pouquoi pas a Madagascar.
    J ai soutenu Andry Rajoelina depuis qu il etait maire de la ville d Antananarivo, periode oū Ravalomanana lui a mis tous les batons dans les roues.
    Mathematiquement, a moins d une grosse « mauvaise »surprise, c est lui qui devrait logiquement gagner cette election.
    Je prie le Seigneur pour que ce soit le cas. Et surtout si ce le cas, je prie et prierai pour qu il puisse accomplir le grand chantier de relever Madagascar et que ses promesses soient toutes accomplies.
    Surtout qu il soit bien entoure par des gens desinteresses mais reellement animes par un sentiment patriotique.

  4. Mettre du GPS dans les sabots des bovins pour tracer les voleurs…
    Mais svp, revenons sur terre et arrêtez de vous faire berner par ce pire démagogue!
    Patriote? Et pourquoi a-t-il écrit son livre dans la langue des colonisateurs ?

  5. Amiko io rajoelina io (en minuscule, tout ce qu’il mérite) tsy i zandry kely fa i andry kely devoly sady mpadainga, mpangalatra sy mpamono olona. Mety amiko daholo n’iza n’iza candidat lany eo ankoatra n’io boay kely tsy vanona mpamotika firenena io.

  6. vue de se qu’il s’est passé au par avant,Andry qui a soutenue l’ancien président Hery Rajaonarimampianina,en ce temps lui même qui a fait son serment d’être candidat de la République tous cela c’est grâce au opinion des gens qui l’a fait poussé et d’en réalisé son objectif sur la rénovation de Madagascar de son projet IEM

  7. Nids-de-poule, Ambalamanakana, dahalo, le kilo du riz, bois de rose, saphir, la formation des jeunes talentueux (tout le monde a droit d’une bourse d’étude ? ou pauvre comme nous et c’est foutu ?), limitation du droit d’exploitation aux étrangers, quelles sont ces stratégies ?

  8. i Andry ihany nenay e,

  9. Il est jeune et nous comprend (jeune) , Les jeunes est la Clet du développement de ce pays! Ce qui veut dire qu’il a cent pour cent la qualité de mener ce pays vers la lumière, c’est un modèle pour les jeunes Malagasy, il inspire les JM de poursuivre ses rêve et de battre pour la réaliser
    C’est le seul candidat qui à un projet raisonnable pour le développent de notre pays et qui sera capable de réaliser ceci

  10. andry rajoelina a toutes les qualités pour être président de Madagascar, donc il ne faut pas hésiter de voter pour lui si on espère d’en avoir un développement, de la démocratie et de la liberté à Madagascar

  11. Quelles sont les stratégies des candidats vis-à-vis des investisseurs étrangers, insécurités? Ou ils continuent à promouvoir notre pays?

  12. Aleo amin’izay ny tanora no hitondra e. Diniho tsara f’ireo generation plus de 45 ans no nanimba ity firenena ity. Jereo fotsiny generation n’iza ireo candidat manakorontana ireo. Efa lany repertoire izy ireo ka ny mifanaratsy fotsiny no talentany. C’est une generation de gachis. Ny generation moins de 45 ans sisa no espoir e.

  13. Je me demande, quel genre de sommeille avons nous les (jeunes) malagasy?
    Quand est-ce que nous allons nous réveiller? Nous nous laissons bercer par les « grands shows », le « paraître », l’apparence extérieur.
    Le jeune DJ, image de la réussite? l’image des mouvements orange de 2009 restera pour toujours un background de ANR: pillage, débordement de honte, brûler, cout D’État,… Il était Leader … alors il doit assumer les retombées.
    Homme D’État? Abus de langage! la transition était sensée ne préparer que l’élection démocratique … qu’en a-t-il fait? Une transition long de presque un mandat présidentiel.
    Les malagasy s’en étaient sortis appauvris, les richesses nationales vandalisées… tandis que lui … il s’en était sorti enrichi plus que jamais.
    Un rassembleur? avec de l’argent, oui. Sans l’argent, il n’a rien de « Valera ».
    Désolé les gars mais ce mec là, il va vous pourrir la vie.
    « Ny Fitiavana no Lehibe indrindra ». Le « Fitiavana » ne s’achète pas, ne se montre pas arrogant…
    Il ne faut pas jouer avec les Saintes Écritures. Ce n’est pas quelque chose que l’on manipule à sa guise. C’est plus qu’une lame à double tranchant. Faites attention, Monsieur le ANR!

  14. Hafa ihany ny olona efa nihomana sy vonona hatry ny ela ny hitondra firenena sady tanora ary olona matotra sy manana vina matipaika ahafahana mampandroso avy hatrany sady maharitra. Tsy misy afatsy kandida iray tokana ihany anefa no mahavita izany sady tia Tanindrazana dia tsy iza izany fa ny Kandida Andry Rajoelina numéro13. Izahay tsy miala @ Andry Rajoelina numéro13.

  15. le peuple a tellement confiance en lui, car lui seul est le candidat qui a une vision stratégique pour redresse le pays et pour rattraper le retard de développement.

  16. · Edit

    On accepte qu’il est fort pendant la propagande mais que ce que nous garantit qu’il pourra développer Madagascar. SVP donnez nous les preuves

  17. · Edit

    Toutes sont réunies pour ce candidat numéro 13 : homme d’État, homme de parole, Dynamique, actif et innovateur. Alors pour résumer c’est le candidat de l’espoir pour le peuple malgache. Tant attendu pour Madagascar, le temps est venu de se hissé au plus haut sommet de l’Afrique. Maintenant il suffit d’intégrer à la cause et de confirmé notre choix le 7 Novembre prochain.

  18. C’est vrai, c’est un modèle de réussite…réussite en affaire de bois de rose et achat de maisons à l’étranger d’une valeur de 300’000’000 euros = 60 fois 10 milliard FMG, l’équivalent de salaire de cent milles malagasy (100’000 personnes) qui gagnerait 1’000’000 FMG pendant 5 ans !!!!! D’où vient cet argent ? est-ce qu’il l’a gagné honnêtement ??? Qu’il le prouve et donne une explication, après si c’est claire, alors je voterai pour lui…mais si c’est pas claire.. les pauvres malagasy doivent se réveiller

  19. Ok j arrive antsirabe c’est ma ville si j étais français je tremblerai . c’est une opk, comme il dit le chanteur la France… bonjour bira

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.