Chronique de Mickey : CE..NI CE..NI c’est fini

Jacaranda

Nous avons finalement vécu cinq années de léthargie  politique, puisque les deux vrais protagonistes de la crise de 2009 vont finalement se retrouver face-à-face le 19 décembre prochain pour le compte du deuxième tour de la présidentielle. Les longues tergiversations pour la sortie de crise et qui ont abouti au « ni Rajoelina ni Ravalomanana »  n’auront servi à rien  parce que la mémoire collective n’a pas  effacé  les deux prétendants au pouvoir. Entre le jeune impétueux leader du mouvement Orange de l’époque et  l’ex-tenant du pouvoir dépossédé et forcé à l’exil, ce sera donc l’ultime combat. Celui d’avant en 2013 n’a été qu’un faux duel des ersatz que sont Robinson et Rajaonarimampiainina, et les résultats du mandat de ce dernier n’étaient qu’à l’égal de la qualité des candidats en course.

En effet, cinq années de diète de pouvoir n’auront en rien entamé la conviction du chef de file du MAPAR de devenir un président reconnu légalement, le feu de la ferveur de 2009 a été entretenu sur place par les partisans de son mouvement. Ils étaient toujours en première ligne, malgré des désertions dans leurs rangs, dans les croisements de joutes politiques. Tout a été pensé à l’avance si bien que le jour du scrutin du 7 novembre dernier, les troupes étaient prêtes et déjà en ordre de bataille.

L’autre camp n’est pas d’ailleurs en reste, s’arc-boutant sous les coups et les bombes lacrymogènes, endurant les intempéries  lors des interminables meetings. Un noyau dur répondait toujours à l’appel au coup de sifflet de leur leader. Qualifiés de fanatiques par leurs adversaires, les changements de meneurs de cette mouvance n’ont pas  fait dévier de leur conviction politique  les « Zanak’i Dada ».  Le fait que Ravalomanana soit déjà candidat est leur premier fait d’armes, puis sa participation au 2e tour le deuxième en la matière. Enfin, il reste la bataille finale pour le 19 décembre. Les  K25 sont  confiants car ils sont assurés d’avoir une masse d’électeurs compactes et indéfectibles qui reste à développer.

M.Ranarivao

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.